Analyser les classements d’image

Un bon contenu est souvent plus parlant lorsqu’il est accompagné d’images. Utiliser une grande quantité d’images est un bon moyen de se positionner dans Google et par là-même de générer plus de trafic sur votre site web. C’est pourquoi il est utile de tracer les classements de vos images, pour vous permettre de les optimiser spécifiquement et d’améliorer leurs classements.

La SISTRIX Toolbox propose de nombreuses fonctionnalités disponibles dans le « Universal-Search Module » qui vous permettent de faire de rapides analyses sur la recherche d’image, Google Maps et d’autres services Google.


Trouver les classements d’image

Commencez par entrer un domaine, un sous-domaine ou une URL dans la barre de recherche en haut à droite de votre Toolbox. Ensuite, cliquez sur « Universal Search > Vue d’ensemble» dans la barre de navigation à gauche. Vous y verrez déjà un graphique de l’historique des mots-clés.

Si vous placez le curseur de votre souris sur les lignes de « Mots Clés – Historique », vous verrez le nombre exact de mots-clés pour lesquels nous avons trouvé des résultats Universal-Search au cours de la semaine correspondante.

universal_search_keywords_history

Les mots-clés spécifiques pour lesquels nous avons trouvé des classements image de votre page sont visibles dans l’Universal-Search Module de votre Toolbox en cliquant sur « Images ». Vous y trouverez aussi un simple graphique vous offrant un aperçu de l’historique de développement du domaine.

universal_module_keywords_count_competition_traffic

Pour le terme de recherche « Meteoriteneinschlag » (impact de météorite) vous pourrez trouver une image de « spiegel.de » dans la recherche d’images. Vous verrez deux colonnes dans la Toolbox qui affichent une position. Je voudrais expliquer cela rapidement en utilisant un exemple.

meteorite impact with Spiegel.de as an example

La colonne « Position » montre la ligne dans laquelle se trouve l’image. La colonne suivante « Position intern » vous indique quelle image dans cette ligne est l’image en question. Pour notre « impact de météorite », spiegel.de se classe en première ligne sur la cinquième place. Sur la capture d’écran, vous voyez un total de 3 lignes.

Les images qui possèdent un potentiel de trafic

universal_search_traffic_potential_pictures

De retour dans la Toolbox : Dans la colonne « Traffic » vous pouvez vous faire une idée du potentiel des images. La colonne suivante (Traffic Trend) vous montre la dépendance saisonnière des requêtes de recherche. Vous pouvez aussi trier les résultats en cliquant sur l’entête de n’importe quelle colonne de ce tableau. Cela vous permet de rapidement trouver les classements d’image possédant les plus grands potentiels de trafic. Pour l’exemple « Spiegel.de », ce triage nous amène au terme « Angela Merkel ». Avec le nom de la chancelière, spiegel.de se positionne sur la ligne 4, en position 2.

Chancellor Angela Merkel in the rankings

Les images de spiegel.de ne sont qu’une simple galerie avec de courtes descriptions sous chaque image. spiegel.de a aussi plus d’images de la chancelière dans la galerie, ce qui lui permet de gagner plus de classements dans la recherche d’image. Cependant, ces derniers changent régulièrement. Avec quelques mesures d’optimisation, tout le potentiel des images peut être utilisé afin d’augmenter le trafic de leur site web.

Astuces pour optimiser les images

Tailles d’image

Google préfère les tailles d’image qui sont par elles-mêmes assez expressive et ont du sens au regard de l’utilisateur. Cela correspond en général à des images d’au moins 300 pixels (longueur ou largeur). La plupart des images des meilleures positions de la recherche d’image Google se classent avec une taille maximale de 1280×960, le format 4:3 ayant un très fort avantage.

Noms de fichier

Les images se positionnent souvent uniquement pour les mots-clés qui sont aussi présents dans leur nom de fichier. Si vous avez plusieurs termes dans le nom de fichier, vous devriez utiliser le – pour séparer les termes. Essayez de ne pas utiliser _ . Matt Cutts (ex Directeur de l’Équipe Webspam de Google) explique la différence entre ces deux caractères dans la vidéo suivante.

Les attributs Alt

Vous devriez ajouter un attribut alt individuel à toutes vos images. Cet attribut doit aussi contenir les principaux mots-clés. L’idéal serait de faire une courte description de ce que l’on voit dans l’image, en y incluant les fameux mots-clés.

Astuce : identifier les erreurs et problèmes dans l’Optimizer

Si vous utiliser le SISTRIX Optimizer, vous obtiendrez aussi des erreurs, avertissements et astuces pour vos images. Les images ne possédant pas d’attribut alt et celles qui mettent trop de temps à se charger vous sont rapidement montrées, ce qui vous permet d’optimiser spécifiquement ces parties de votre site web.

optimizer_image_warnings

Le contenu autour de l’image

Une bonne optimisation d’image consiste aussi à afficher un contenu adéquat à côté de l’image. Le mot-clé souhaité doit apparaitre au moins une fois aux alentours de l’image. Les pages plus grandes qui possèdent un contenu plus pertinent pour une image ont souvent de meilleurs classements dans la recherche d’image Google.

Un workflow typique

Avec la SISTRIX Toolbox, vous pouvez vérifier si les images de votre domaine se positionnent déjà dans la recherche d’image. Vous pouvez, si vous le voulez, trier les colonnes dans l’universal search module pour l’ICP souhaité. Après cela, vérifiez la page avec les images et assurez-vous que chaque image respecte les bases d’une bonne optimisation, et améliorez-la si nécessaire. Dans le SISTRIX Optimizer, créez un projet pour votre site web et laissez notre robot d’indexation lancer une analyse, que vous pourrez ensuite évaluer.

Le temps nécessaire pour que vos changements influent sur les classements de vos images peut varier. Cela peut prendre seulement quelques jours tout comme plusieurs semaines.