January 2020 Core Update : premières données et analyses

Johannes Beus
Johannes Beus
17. janvier 2020
Johannes Beus
Johannes Beus
Johannes Beus ist Gründer und Geschäftsführer von SISTRIX.

Cette semaine, Google a publié la première grande mise à jour de l'année de son "core" dans les SERPs. Les premiers effets sont déjà visibles dans les classements des SERPs. Dans cet article, nous montrons tout ce que nous avons trouvé sur la "January 2020 Core Update" de Google, ainsi que les sites qui ont été touchés à la fois positivement et négativement.


Il y a quelques années, Google a commencé à confirmer officiellement les mises à jour de son algorithme. Et désormais, comme lundi soir, il les annonce même à l’avance. C’est arrivé quand @searchliaison, le compte twitter officiel de Google, a publié :

Tweet search liaison Juanuary core update

Peu de temps après, il a été confirmé que la mise à jour a été officiellement effectué. Normalement, il faut attendre un certain temps avant de pouvoir percevoir les changements réels dans les résultats de la recherche. Grâce aux données quotidiennes de l’indice de visibilité de la SISTRIX Toolbox, nous avons pu mesurer les premiers effets du jeudi 16 janvier en France.

Qu’est-ce qu’une mise à jour Google Core ?

Google trimballe une longue histoire de mises à jour à grande échelle. Ces dernières années, cependant, il a décidé de ne pas les renommer individuellement, mais de les appeler « Core Update » en général. Google effectue en fait des centaines, voire des milliers, de petites modifications d’algorithmes chaque année, mais ces Core Updates ont un impact plus important car elles affectent le positionnement organique de nombreux sites.
Malheureusement, Google n’explique jamais en détail les développements et les objectifs de ces Core Updates. Son seul conseil concret (et certainement juste) est de « créer un contenu que les utilisateurs peuvent aimer », comme indiqué dans les directives du Search Quality Rater Guidelines.

Quel est l’impact de cette mise à jour ?

Notre opinion est qu’avec une telle mise à jour, Google va à nouveau corriger le niveau de confiance envers des domaines entiers basés sur la technologie d’apprentissage automatique (machine learning). Plus la confiance et la crédibilité du domaine dans une branche sont grandes, plus les effets potentiels causés par un changement des valeurs internes de Google sont importants. Cela se voit très bien dans les domaines autour de la santé et des finances (YMYL), qui ont été touchés de manière disproportionnée depuis le début des mises à jour de base.

Dans les données quotidiennes de l’indice de visibilité, vous pouvez voir les premiers effets à partir du jeudi 16 janvier, tandis que les plus importants à partir d’aujourd’hui (17 janvier).

Quels domaines ont gagné en visibilité ?

La nouvelle évaluation de la confiance accordée à Google par cette Core Update provoque des domaines  » gagnants  » et  » perdants  » : le contenu d’un site peut être mieux référencé qu’auparavant, ou il peut perdre quelques places. Vous trouverez ci-dessous un tableau de quelques domaines gagnants :

DomainesIndice de Visibilité 09.01.2020Indice de Visibilité 17.01.2020Évolution
sciencepost.fr2.613.9250.20%
vetostore.com2.894.2747.81%
mouss-le-chien.com3.455.0044.97%
calculersonimc.fr3.404.8141.41%
e-sante.fr10.1413.8936.98%
planeteanimal.com4.766.4936.32%
onmeda.fr3.48 4.7336.09%
thesaurus.com9.9313.4135.05%
theconjugator.com5.527.4534.92%
medisite.fr10.8514.6434.88%
theverge.com3.38 4.52 33.78%
wikiart.org3.164.1631.44%
biography.com2.653.4831.14%
treatwell.fr3.574.5828.37%
pharmasimple.com2.913.72 27.68%
santevet.com2.953.7025.17%
dictionary.com 34.8743.5324.83%
sytadin.fr3.003.7424.71%
meteoconsult.fr3.784.7024.21%


On remarque que la visibilité mobile (celle qui compte 😉 ) affecte surtout le secteur de YMYL pour les humains et animaux.

Ce sont 13 sites sont concernés parmi les 20 premiers. On remarquera que beaucoup d’entre eux ont déjà été affecté par le March 2019 ou Medic Core Update. Comme s’il s’agissait d’un petit correctif.

L’autre secteur touché est celui des encyclopédies/dictionnaires.

Quels domaines ont perdu leur visibilité ?

Quand il y a des gagnants, il y a des perdants. Les domaines suivants sont ceux qui ont eu le plus grand impact négatif sur leur visibilité sur Google au cours des derniers jours.

DomainesIndice de Visibilité 09.01.2020Indice de Visibilité 17.01.2020Évolution
dealabs.com14.0811.63-17.40%
brandalley.fr10.458.93-14.50%
konbini.com15.9913.85-13.38%
filsantejeunes.com13.2011.49-12.94%
eurosport.fr28.4424.76-12.93%
micromania.fr16.9114.73-12.89%
telestar.fr 26.2022.93-12.47%
koreus.com23.3420.58-11.86%
turbo.fr29.7826.34-11.55%
lapresse.ca20.6518.33-11.27%
stylight.fr23.6821.04 -11.12%
chaussea.com10.169.06-10.88%
le-dictionnaire.com 16.3414.56-10.87%
chartsinfrance.net53.9748.12-10.83%
electrodepot.fr 30.6727.47-10.44%
igraal.com16.9615.20 -10.36%
trivago.fr27.4224.62-10.21%
ozap.com17.7215.95-9.99%

Avec le dernier Core Update, Google a élargi la gamme des sujets et des secteurs d’activités évalués. Il s’attaque aux sites proposant des coupons, codes promo et bons de réductions mais aussi les canaux d’informations (avec une mention spéciale pour les programmes télévisés). Il traite aussi de la thématique YMYL.

chute January core update 2020 dealabs

Conclusion

Avec ce Core Update, Google reste fidèle à sa tradition : les domaines traitant des problèmes YMYL (Your Money, Your Life) ont à nouveau été évalués par l’algorithme de recherche et gagnent ou perdent en visibilité. Les sites qui ont déjà été touchés par les mises à jour précédentes sont plus susceptibles d’être touchés à nouveau. Cependant, les variations absolues s’atténuent à chaque mise à jour : Google est de plus en plus confiant dans ses évaluations et n’est pas trop éloigné de celles qu’il a faites dans le passé.

Commentaires
Philippe LAINE   
24. janvier 2020, 12:26

Merci pour cette analyse de qualité qui confirme ce que nous constatons sur un site à forte volumétrie probablement perçu comme YMYL : « les variations absolues s’atténuent ».

Il n'est plus possible de commenter un article 30 jours après sa publication.