Si vous n’avez pas encore optimisé votre site pour la recherche vocale : c’est pas grave

Juan Gonzalez
Juan Gonzalez
26. novembre 2019
Juan Gonzalez
Juan Gonzalez
I studied Regional Studies of Latin American at the University of Cologne - Germany, majoring in "Business Informatics“. I also studied Business Administration and currently I’m doing a Master in International Business Administration. I feel a fascination with SEO and the people who make it possible.

La recherche vocale ne transforme pas le SEO. Toutes les recommandations SEO pour la recherche vocale sont très discutables et vous pouvez en ignorer beaucoup, voire toutes.

La grande majorité des informations concernant la «révolution vocale» sont trompeuses, utilisent de mauvaises données, de mauvaises sources et leurs sources mêmes sont confuses quant à ce qu’est réellement la recherche vocale. Malgré tout cela, elle se répand encore, même aujourd’hui.


Qu’est-ce que la recherche vocale?

Lorsque l’on parle de la recherche vocale, la première chose qui vient à l’esprit, ce sont d’abord des enceintes intelligentes comme Google Home, Amazon Alexa, Siri d’Apple et Cortana de Microsoft, ainsi que la façon d’optimiser les sites Web juste pour eux. En fait, ces appareils ne sont pas vraiment pertinents vis à vis du référencement, pour une raison :

Le mode d’obtention de l’information fait toute la différence lorsque vous parlez de recherche vocale :

  1. Lorsque les utilisateurs utilisent des commandes vocales, plutôt que de taper pour une recherche sur Google, il s’agit d‘une recherche Web classique sur Google (un SEO simple). Ces recherches sont enregistrées dans la Google Search Console afin que vous puissiez y accéder et les voir.1
  2. Lorsque les internautes utilisent des commandes vocales pour obtenir des réponses parlées, il en est tout autrement et cela n’a pratiquement aucun rapport avec le domaine du SEO. Ces recherches ne sont pas enregistrées dans la Google Search Console .1

Si le premier cas ne redistribue pas les cartes du SEO, c’est différent dans le second. En effet, dans la seconde configuration, si celle-ci est en croissance, vous pouvez arrêter votre carrière de SEO ou de Webmaster et commencer à créer des «compétences» innovantes et originales pour des enceintes intelligentes (et informer les gens de leur existence, bien sûr).

En plus de cela, il y a les statistiques. Les SEO doivent savoir que, pour Google des phrases comme « Appeler X », « Envoyer un SMS » ou « Régler l’alarme sur 6 heures » sont également considérées comme des recherches vocales. Google les a classées dans l’intention de recherche  » “Do – Device Action” ou en français «Faire – Action du périphérique» que l’on retrouve dans les consignes de l’évaluateur de la qualité de Google.2

Pour Google, la recherche vocale est bien plus que des requêtes de recherche classiques sur un index Web telles que nous les connaissons.

Les «recherches vocales» sont un outil de Google Labs qui a été créé en 20073. Google a introduit dès 2008 des produits similaires à l’iPhone, à BlackBerry et à Nokia, qui permettaient d’effectuer une recherche Google sur le Web, Google Map ou YouTube en utilisant uniquement votre voix4 . En 2012, Google a introduit Google Voice Search sur les ordinateurs de bureau et les téléphones mobiles. Depuis juillet 2019, ces dispositifs sont tous inclus dans Android en tant qu ‘«Assistant Google» 5

D’où viennent toutes ces grandes prédictions ?

Lorsque Sundar Pichai a annoncé en 2016 à Google I/O que 20% de toutes les recherches effectuées aux États-Unis étaient des requêtes vocales, il y incluait toutes les interactions « Do-Device » avec l’application Google et sur Android (recherche classique incluse).6

Il est intéressant de noter qu’en trois ans et demi, Google n’a publié aucune autre statistique, ce qui laisse à penser que l’utilisation de la recherche vocale n’a pas connu une croissance aussi importante que prévu. Alors, d’où vient cette prédiction si populaire?

D’ici 2020, 50% de toutes les recherches seront effectuées vocalement.

Eh bien, lorsque j’ai commencé ma recherche, la première chose qui a attiré mon attention a été que les sources font référence à d’autres sources, qui en même temps font référence à d’autres sources, la dernière source faisant référence à ComScore.

En termes simples, cela ressemble à: «Je connais quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît celui qui a dit cela.» Mais dans l’étude de ComScore «The Future of Voice», Susan Engleson ne mentionne jamais de telles statistiques 7.

C’est Mary Meeker de Kleiner Perkins (une analyste web) qui l’a publié dans son populaire «Internet Trends Report» .8 Ce qui est amusant, c’est qu’elle citait simplement le Chief Scientist of Baidu, Andrew Ng, qui avait déclaré cela dans une interview avec Thefastcompany.com, en 2014 :

«Dans cinq ans, au moins 50% de toutes les recherches se feront au moyen d’images ou de langages» .9

Une conclusion à laquelle Rebecca Sentance est également parvenue lors de son évaluation du sujet l’année dernière (suivez le lien en bas. Si vous ne la suivez pas sur Twitter, le moment est opportun pour commencer.)

Alors si la raison pour laquelle Andrew a donné un chiffre de 50% est encore inconnue, nous savons maintenant qu’il n’avait pas raison du tout (Baidu n’est même pas le leader du marché de la recherche vocale en Chine. Mais c’est une autre histoire10 ).

De la même manière que lui, les analystes de Gartner, ont estimé devoir s’exprimer à ce sujet 11 . Ils ont osé donner un chiffre aléatoire à leurs prévisions stratégiques pour 2017:

« D’ici 2020, 30% des sessions de navigation sur le Web se feront sans écran. »

Ironiquement, le nom de l’analyste qui a fait cette prédiction est toujours inconnu, mais pas la source utilisée. La source de cette analyse est l’article de Google intitulé “OMG! Mobile voice survey reveals teens love to talk“ daté de 2014, dans lequel vous ne trouverez pas de pourcentage des utilisateurs de recherche vocale. Ils ont juste examiné les habitudes de recherche vocale sur smartphone de la part de leurs utilisateurs actuels.

Au moins chez Gartner, ils sont honnêtes, ils reconnaissent dans leur rapport que leurs «hypothèses sont provocantes».

En plus de cette inflation de pourcentages, aucun analyste ni auteur ne fait la part de distinction rigoureuse entre les cas d’utilisation de smartphone et d’enceinte intelligente et en outre personne n’a expliqué le point de vue de Google sur la recherche vocale. Alors que tout cela est pertinent pour les SEOs.

De la transparence s’il vous plaît. N’est-il pas beaucoup plus facile de s’adresser aux internautes, tout simplement ?

En décembre 2017, nous avons eu recours à Google Surveys pour recueillir 26 720 réponses d’Allemagne, d’Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis.13 Nous avons répété le même sondage pour collecter 7 620 réponses d’Allemagne, d’Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis le 16 novembre 2019. En voici le résultat global :

Nous avons également demandé : «Que faites-vous pour activer votre assistant vocal? a) “hé, Siri”, b) “hé, Alexa”, c) “OK, Google”, d) “hé, Cortana”, afin de faire la différence entre avoir un appareil et l’utiliser. Nous avons eu des résultats similaires.

Cela dit en passant : Aux États-Unis, Apple Siri est en tête alors qu’en Europe, Alexa est en tête (sauf en France). Google Home a évolué dans les deux domaines. Aux États-Unis, 65% utilisent au moins un assistant vocal.

Au bout du compte, l’utilisation de la recherche vocale ne semble pas s’être développée de manière significative.

Dernières réflexions

  • La recherche vocale est l’avenir, mais il n’y a pas de révolution en cours. Cependant, même si tel était le cas, si vous avez un site Web configuré pour que les informations soient facilement accessibles et utiles pour les utilisateurs, ainsi que pour les moteurs de recherche, vous n’avez rien de spécial à faire pour la recherche vocale.

  • Ne faites pas confiance aux prévisionnistes. Je ne comprendrai jamais pourquoi les prévisionnistes n’ont pas vu venir Amazon, Google, Apple et Facebook, ce qui leur aurait permi ainsi de quitter leur emploi d’analyste ! En utilisant une horloge cassée, je peux prédire l’heure deux fois par jour, le reste du temps, je me trompe toujours. C’est ce que font les prévisionnistes. Mais un scientifique dirait : la probabilité que la recherche vocale croisse de 30% en 2020 est de 1%, raison pour laquelle elle préfère faire de la science et non acheter des actions de sociétés émergentes.
  • Utilisez Google Surveys 14 Vous n’avez pas nécessairement à vous fier à ce que les autres disent, vous pouvez obtenir des données fiables avec Google Surveys aujourd’hui. Nous avons dépensé 139 euros pour plus de 1500 réponses par pays. Personnellement, je pense que c’est une méthode encore meilleure car les utilisateurs ne mentent pas aux machines 15


Je vous souhaite un bon début de semaine et j’espère que vous l’apprécierez.

P.S. : Nous avons également mené l’enquête en France et en Italie, au cas où nous devions répéter l’étude dans les deux ans. 🙂

Sources

1AskGoogleWebmasters – YouTube

2https://static.googleusercontent.com/media/guidelines.raterhub.com/en//searchqualityevaluatorguidelines.pdf

3 https://searchengineland.com/google-cuts-the-cord-on-goog-411-52592

4 https://googlemobile.blogspot.com/2008/11/google-mobile-app-for-iphone-now-with.html

5 https://searchengineland.com/google-swaps-voice-search-on-android-for-google-assistant-319986

6https://www.thinkwithgoogle.com/data/google-app-voice-search/

7https://www.comscore.com/Insights/Presentations-and-Whitepapers/2017/The-Future-of-Voice-From-Smartphones-to-Smart-Speakers-to-Smart-Homes

8 https://www.searchenginewatch.com/2016/06/03/what-does-meekers-internet-trends-report-tell-us-about-voice-search/

9 https://www.fastcompany.com/3035721/baidu-is-taking-search-out-of-text-era-and-taking-on-google-with-deep-learnin

10https://en.wikipedia.org/wiki/Sogou#Sogou_Voice_Recognition_Technology

11https://www.gartner.com/binaries/content/assets/events/keywords/cio/ciode5/top_strategic_predictions_fo_315910.pdf

12 https://www.blog.google/products/search/omg-mobile-voice-survey-reveals-teens/

13 https://www.sistrix.com/blog/stepping-out-of-the-seo-bubble/

14https://marketingplatform.google.com/intl/en/about/surveys/benefits/

15 https://www.amazon.de/Everybody-Lies-Internet-Really-Reveals/dp/0062390856

Rebecca Sentancehttps://econsultancy.com/the-future-of-voice-search-2020-and-beyond/ and https://twitter.com/rainbowbex

Commentaires
Rédigez le premier commentaire de cet article.