Astuces pour détecter un profil de liens naturel

Dans ce tutoriel, je voudrais vous donner quelques astuces sur la façon d’utiliser la SISTRIX Toolbox afin de vérifier si un profil de liens semble naturel.

Pour ce tutoriel, vous devez avoir accès au module de liens. Les profils naturels sont très importants quand on cherche à avoir une présence durable sur Google. Grâce à de diverses mises à jour comme Google Penguin, on constate que Google cherche de plus en plus à évaluer automatiquement la qualité d’une page.

Analyser un profil de liens étape par étape

Commençons par entrer le nom de domaine que nous voulons évaluer dans la barre de recherche de la Toolbox. Pour ce tutoriel, nous utiliserons entre autres le domaine laredoute.fr.

Nous passons maintenant dans le module de liens via le menu de navigation gauche, et cliquons sur « Liens > Vue d’ensemble ». Pour une évaluation significative, nous aurons besoin de toutes les informations que la Toolbox met à notre disposition.

Quand la base de données LinkPlus est activée, nous pouvons vous montrer une multitude de critères de performance supplémentaires pour les données de liens.

À partir de ce moment, vous pouvez, entre autres choses, accéder à la répartition des liens dofollow et nofollow, ainsi que des liens de page d’accueil ou de sous-page. Nous vous montrerons également un aperçu de la répartition des valeurs de visibilité des sources de vos liens. Les textes et les destinations des liens sont particulièrement importants.

La répartition des textes de liens

Un profil de liens naturel a principalement son nom et domaine comme textes de liens. Même si nous ne leur attribuerons pas un pourcentage spécifique, c’est important qu’ils représentent la majorité des textes de liens.

Il est évident que la plupart des textes de liens correspondent au domaine (ex : laredoute.fr). Tous les liens qui n’ont pas de texte sont rassemblés sous le label « Vide ».

1
2

L’aperçu dans le module de liens ne montre pas tous les textes de liens. Dans le menu de navigation de gauche, vous trouverez le menu « Textes d’ancrage » du module de liens 1 . Vous pourrez y voir l’ensemble des textes de liens disponibles du domaine. Si vous cliquez sur Plus après un texte de lien 2 , vous afficherez tous les liens retour possédant ce texte d’ancrage.

La proportion des liens profonds & nofollow

Tous les profils de liens se composent en général de liens vers la page d’accueil et de liens pointant sur des sous-pages. C’est aussi vrai pour les liens nofollow et les liens dofollow. En gros, il n’existe pas de page qui se soit naturellement développée et qui ne possède pas au moins un lien nofollow.

Explication : les liens nofollow ne sont pas suivis par le robot Google. Du coup, ces liens ne passent pas dans le PageRank ou tout autre signal qui participe au calcul des résultats des moteurs de recherche. Cependant, Google connaît quand même le nombre et le type de liens nofollow qu’un site web reçoit. Des liens caractéristiques comme ça sont ceux des commentaires de blog (WordPress met les liens de commentaires en nofollow par défaut) et des contributions sur les forums. Certains forums marqueront les liens externes de leurs sujets en nofollow.

 

Vous pourrez trouver plus d’informations sur les nofollow dans notre base de connaissances Demandez à SISTRIX.

Je vais maintenant vous montrer une comparaison caractéristique de répartition positive et négative dans le profil de lien.

Verteilung von Follow- und Deeplinks

Le profil de liens non-naturel ne possède que des liens vers la page d’accueil. Les sous-pages ne sont jamais liées, malgré leurs existences. Ces distributions sont souvent dues à des actions zélées de link-building, combinées avec un manque de compréhension sur la durabilité. La proportion de nofollow, avec seulement 0,9 % de liens nofollow, montre aussi une valeur assez insignifiante.

La proportion pour le domaine sur la droite est autrement plus positive. La page d’accueil et les sous-pages sont liées en une répartition quasiment 50-50, et l’attribut nofollow montre une extension naturelle.

Veuillez noter qu’il n’est pas nécessaire de se rapprocher au plus près des 50 %. Les différents types de site web peuvent avoir différentes répartitions. Les commerces en ligne ont en général un grand nombre de liens sur leurs sous-pages. C’est en partie dû aux nombreuses communautés qui se sont formées sur Internet. Les clients qui achètent les produits, ou les potentiels acheteurs, aiment avoir l’opinion des autres sur les forums. En réponse à leurs questions, le produit est souvent mentionné en lien profond. C’est comme ça que beaucoup de liens sont créés sur les sous-pages des commerces. Les pages de ville ou d’actualité fonctionnent de manière similaire.

Lemonde.fr, par exemple, a 67,9 % de liens sur les sous-pages et seulement 32,1 % sur sa page d’accueil. La plupart des gens ne s’intéressent pas à la page d’accueil d’un site d’actualité. lefigaro.fr a même 85,9 % de liens sur ses sous-pages. Les commerces en ligne se situent souvent entre 40 et 65 % de liens profonds.

En résumé

Les profils de liens naturels se composent principalement de liens vers leurs propres marques ou leurs propres domaines. Les autres textes de liens contiennent des mots comme « empty » et il existe aussi toujours, bien sûr, quelques termes supposés mettre en avant des services ou produits spécifiques dans les classements Google. Ce sont les « mots-clés d’argent », comme « réserver un hôtel à Paris », par exemple. Vous devriez surveiller la répartition des liens de page d’accueil et de sous-pages, ainsi que, ou au moins, la proportion de liens nofollow. Il est aussi intéressant d’évaluer la concurrence afin de déterminer une moyenne sur laquelle se fixer pour votre propre site web.

Ce n’est pas un tort que de vouloir se placer en première position sur Google pour certaines phrases de recherche. Mais la façon d’y parvenir est cruciale, au regard des nombreuses mises à jour Google. Si votre site web possède des valeurs naturelles, votre succès sera durable.

10.03.2021