Google introduit de nouveaux attributs de liens : “Sponsorised” et “UGC”

Johannes Beus
Johannes Beus
11. septembre 2019
Johannes Beus
Johannes Beus
Johannes Beus ist Gründer und Geschäftsführer von SISTRIX.

Environ 14 ans après l'arrivée de l'attribut “Nofollow”, Google propulse deux nouveaux attributs de lien : “Sponsorised” et “UGC”. En outre, Google est en train de changer la façon dont ces attributs vont être examinés par son “crawler” ainsi que leur répercussion dans le classement. Plus d'informations dans ce billet de blog.

Les liens constituent la base des algorithmes de classement de Google. L’attribut “Nofollow” permet aux webmasters de réduire la valeur des liens individuels pour Google. La règle est que ni le “crawler”, ni les algorithmes qui déterminent le classement ne doivent voir ces liens. Or, Google vient d’annoncer une révision du rôle de l’attribut “Nofollow” :

  • Il va être désormais complété par “Sponsored” et “ugc”’, deux nouveaux attributs de lien, avec un but différent de l’ancien “Nofollow”.
  • De plus, les attributs de lien ne vont plus être considérés comme des instructions, mais comme des indications données au robot d’indexation et aux algorithmes de classement.
  • Par ailleurs, les réglages étant rétrocompatibles, il n’est donc pas nécessaire d’apporter des modifications aux pages qui en contiennent déjà.

Nouveaux attributs : rel=’Sponsorised’ et rel=’ugc’

Jusqu’à présent, un lien couvert par l’attribut “Nofollow” était totalement exclu de l’évaluation que pouvait en faire Google ; l’attribut correspondait à une instruction de l’opérateur du site Web indiquant qu’il ne prenait aucune responsabilité vis-à-vis du lien en question. Aujourd’hui, en plus de l’attribut de lien “Nofollow”, toujours valide, il existe désormais deux autres attributs permettant de jauger avec plus de précision la pertinence d’un lien :

Le premier, l’attribut “Sponsorised” (rel=’Sponsorised’), sert à identifier les liens auxquels est associée une contrepartie équivalant à un paiement sous une forme ou une autre. Bref, il s’agit d’identifier ce qui, sous le lien, ccorrespond à de la publicité classique, à de l’achat de lien, à des références et des liens similaires qui n’auraient pas existé sans un paiement.

Le second, l’attribut “ugc” (rel=’ugc’), signifie User Generated Content (Contenu Généré par l’Utilisateur).  Il indique que le lien a été créé par les internautes, autrement dit par les utilisateurs du site Web. C’est le cas typique des liens provenant de forums ou de commentaires de blogs.

Quant à l’attribut” Nofollow” (rel =’nofollow’), il est toujours valide et conserve sa signification originale : l’exploitant du site ne veut pas transmettre de recommandation avec ce lien.

De l’obligation à l’indication

Avant cette révision, l’attribut “Nofollow” était une instruction (obligatoire) : le lien ne devait être ni suivi par Google Crawler ni utilisé par l’algorithme comme signal de classement. Tout cela a maintenant changé : l’instruction est devenue une indication ou une sorte de conseil.

Comme pour les balises “hreflang”, Google va lire les attributs du lien et les utiliser uniquement comme indicateurs d’une gestion correcte du lien. Ce qui a pour conséquences : 

  • Dans l’immédiat, que tous les liens marqués rel-attributes seront transmis à l’algorithme de classement.
  • À partir du 1er mars 2020, que Googlebot, le “crawler” de Google, va suivre ces liens et indexer les sites de destination.

Mon interprétation

Les modifications de Google sont (presque entièrement) rétrocompatibles. Il n’y a donc aucune raison pour que les exploitants de sites Web apportent des modifications aux attributs des liens des pages existantes.

Par ailleurs, il faut nécessairement prendre en compte le fait que Googlebot va suivre les liens “Nofollow” à partir du 1er mars 2020. Cela dit, force est de constater que l’étiquetage d’un lien avec “Nofollow” n’a, de toute façon, pas vraiment empêché l’exploration des pages.

En conclusion

La campagne de Google contre l’achat de liens semble maintenant arriver à son terme. Des fractions importantes d’Internet, comme Wikipedia, ont marqué, de manière générale, leurs liens sortants par l’attribut « Nofollow ». Ce marquage les prive du Link Graph de Google.

Cependant, Google a encore besoin de ces signaux pour ses algorithmes de classement. Et, les deux nouveaux attributs de liens vont lui permettre de mieux différencier les liens. De plus, il va traiter ces attributs uniquement comme indices et non comme instructions.

Quoi qu’il en soit, pour les webmasters, il y a finalement peu à gagner dans ces changements. Certes, les attributs de liens peuvent être réactualisés dans le cadre d’un examen planifié des liens. Google pourra alors être incité à en utiliser les nouvelles valeurs (grâce aux attributs), mais attention, il ne faut pas en attendre des avantages supplémentaires en matière de classement.

Articles similaires
Commentaires
Il n'est plus possible de commenter un article 30 jours après sa publication.