Google passe à l’indexation Mobile First pour tous les domaines

Johannes Beus
Johannes Beus
Johannes Beus ist Gründer und Geschäftsführer von SISTRIX.

Après une longue période de transition, Google vient d'annoncer qu'il va complètement basculer le crawling de tous les sites web vers l'indexation Mobile First à partir de septembre 2020. Ce que cela signifie que vous devez prendre en considération maintenant plusieurs points que nous détaillons dans cet article.

Depuis le temps, dans tous les pays concernés, les recherches sont plus nombreuses sur smartphone que sur ordinateur de bureau classique. Google en tient compte depuis plusieurs années maintenant. Il a convertit l’ensemble de son infrastructure et technologie du moteur de recherche basé alors sur l’ordinateur de bureau à une approche axée sur le mobile. Comme Google l’a annoncé hier, le crawling des pages fonctionnera entièrement avec le crawler mobile du Googlebot dans quelques mois.

Que signifie l’indexation mobile first ?

Google s’attend à ce qu’après avoir cliqué sur un résultat, l’internaute atteigne le contenu promis dans les pages de résultats de recherche, et cela ne peut fonctionner que si Googlebot, le crawler de Google, peut voir les pages exactement comme l’utilisateur les voit. Comme la plupart des recherches sont désormais effectuées sur Smartphone, l’exploration et donc l’indexation des sites seront également réalisé par vers le robot mobile.

Le type de dispositif (bureau ou mobile) du crawler a toujours eu un impact, surtout si vous pensez aux sites qui affichent des pages différentes sen fonction du User-agent défini (Dynamic Serving). Ces différences sont encore plus marquées depuis que Google a commencé à utiliser Javascript Crawling, en visitant de nombreux sites avec un « vrai » navigateur. Dans ce cas, le fait que l’écran virtuel du navigateur soit aussi grand qu’un ordinateur de bureau ou aussi petit qu’un smartphone fait une énorme différence.

Hier, Google a annoncé que la phase de transition du Desktop au Mobile First Index se terminera en septembre 2020 et qu’à partir de ce moment, les sites ne seront scannés que via Googlebot mobile.

Quels effets cela peut avoir ce changement ?

À l’avenir, Google considérera et visitera votre site comme un utilisateur de Smartphone. Si les personnes qui visitent votre site à partir d’un téléphone portable n’ont pas les mêmes options que les utilisateurs de bureau actuels, ce contenu ne sera plus visible par Google et ne figurera donc plus dans l’index Google.

Google est déjà passé automatiquement sur environ 70 % de ses sites au Mobile First Index : ceux-ci ont été reconnus par Googlebot comme répondant déjà à toutes les attentes et normes en vigueurs. Cependant, cela signifie qu’environ 30 % des sites web du monde ne sont pas encore prêts pour ce changement, et en termes absolus, nous parlons de plusieurs millions de domaines qui doivent être améliorés au cours des prochains mois.

Que faire dès maintenant ?

Dans un premier temps, vous devez vérifier dans la Google Search Console si votre site Web a déjà été automatiquement basculé sur l’exploration pour mobile. Si c’est le cas, vous aurez reçu un message indiquant que votre site répond à toutes les exigences et que le crawling a été modifié.

Si vous n’avez pas encore reçu ce message, il est temps de travailler sur votre site pour l’adapter au crawler mobile. Google a déjà publié un document contenant des modèles de meilleures pratiques, qui peuvent être résumés comme suit :

  • Explorabilité : Googlebot doit être en mesure d’explorer complètement votre site Web mobile. Vérifiez les balises Meta Tag et consultez votre robots.txt pour cela. Assurez-vous que Google peut également charger toutes les ressources (images, CSS, fichiers JavaScript) et qu’il n’y a pas de chargement ultérieur de contenu important qui n’a lieu qu’après l’interaction de l’utilisateur.
  • Contenu Similaire : La version de votre site Web sur bureau et mobile doit être la même. Google ne souhaite pas vous envoyer ses utilisateurs pour qu’ils découvrent ensuite que le contenu recherché n’est pas disponible sur un smartphone, mais seulement sur PC de bureau.

Il existe d’autres indications concernant les données structurées, les images et les vidéos, mais elles ne sont pas aussi fondamentales que les deux points précédents.

Le module Optimizer de SISTRIX peut vous aider dans ce processus, car il est basé sur Google Chrome (tout comme le crawler officiel de Google) depuis quelques mois maintenant, vous fournissant ainsi les mêmes données que celles que Google reçoit.

La bonne voie est celle du Design Responsive

Nous sommes en 2020 et il y a encore beaucoup de sites qui utilisent des URL séparées pour les versions mobile et bureautique du même contenu, souvent en utilisant la solution m.dominio.tld (c’est le cas de blablacar). Soyons clairs : c’est la mauvaise manière de procéder, elle entraînera inévitablement des problèmes, des erreurs et des mauvaises performances. Il est vrai que Google s’est engagé à prendre aussi en charge ce type de configurations, mais vous ne pouvez pas les considérer comme idéales. Le moment est venu de passer au Responsive Design, en veillant à ce que votre site s’adapte à la taille de l’écran de l’appareil que vous utilisez.

Conclusion

Il faudra environ six mois avant que Google ne se convertisse complètement au Mobile First Index. Cela semble long, mais il faut considérer que ceux qui n’ont pas encore accepté ce changement lors de ces dernières années ont leurs raisons. Pour de nombreux Webmaster et SEO de sites, la situation peut maintenant s’avérer mouvementée. Mais, Google a de bonnes raisons et, comme ce fut le cas pour la «légère pression» avec le cryptage SSL, il poursuit de bons objectifs pour l’ensemble d’Internet.

Articles similaires
Commentaires
Il n'est plus possible de commenter un article 30 jours après sa publication.