Qu’est-ce que c’est, l’Indice de Visibilité ?

· 22. octobre 2018 · 0 Commentaires
Sylvain Tison
I'm Sylvain and I studied International Business and Webmarketing. I'm Country Manager by SISTRIX and your point of contact for all questions related to the French market.

Jeudi 11 octobre, Martin Macdonald a publié un Tweet qui a retenu toute mon attention. Comme celui-ci traite d’un sujet important et qu’il m’est difficile d’apporter une réponse détaillée sur Twitter, je profite de cet article pour vous expliquer ce que mesure l’Indice de Visibilité, pourquoi il n’analyse pas le trafic sur les sites web et en quoi il apporte des données très importantes.

Pour commencer : voici la différence entre le trafic d’un site et son indice de visibilité

Les seuls outils capables de mesurer précisément votre audience sont les analyseurs de logs et les solutions d’analyse OnPage telles que Adobe Analytics, Google Analytics ou Matomo (anciennement Piwik), pour ne citer que quelques-uns des plus connus.

Tous les autres outils d’analyse de trafic offrent des estimations ne provenant pas du site lui-même et leur niveau de précision est donc moindre.

Et c’est justement la non-précision de ces estimations qui vous empêche d’avoir une analyse fiable sur les performances de référencement naturel, sans citer tous les autres facteurs qui peuvent influer votre niveau d’audience, tels que la météo, la saisonnalité de votre secteur d’activité ou bien même le trafic venant du SEA. C’est pourquoi le trafic d’un site est un mauvais indicateur de vos performances SEO.

Prenons l’exemple d’une situation face à laquelle un responsable SEO peut se trouver en analysant le trafic d’un site. Assumons que vous soyez le SEO manager du site christmastreeworld.co.uk et que vous avez donc un trafic qui se résume à ce décrit ci-dessous :

Les données de SISTRIX sont quant à elles différentes de ce que vous voyez sur le graphique. Nous mesurons les classements sur Google et non pas l’audience de votre site. Maintenant, jetons un coup d’oeil à notre Indice de Visibilité sur la même période :

Indépendamment du niveau de trafic, vous pouvez voir que le domaine se classe bien sur Google pendant toute l’année. Dans ce cas précis, d’après nos données, le domaine ressort même sur 1500 mots-clés portant sur le thème des arbres de Noël. Ainsi, en tant que SEO Manager du site, vous pouvez vous targuer d’être toujours visible, même en plein été, et c’est exactement en cela que consiste le Search Engine Optimization. Et d’après Google Trends, votre trafic augmentera en octobre, qui est le moment où vous pourrez voir la corrélation.

La corrélation entre l’Indice de Visibilité et le trafic

En 10 ans d’expérience nous avons accumulé d’innombrables exemples de ce type mais je souhaite aujourd’hui apporter votre attention sur 3 exemples criants depuis les 3 dernières années.

Exemple 1

Le vendredi 9 juillet 2017 nous signalons que le site AboutYou, une société à 320 millions d’euros, venait de perdre 30% de sa visibilité sur Google.

Pascal Landau, Head of Marketing Technology and SEO chez AboutYou, nous informe alors que nous avons ruiné son week-end avec nos données.
Il vérifie immédiatement ses données internes et remarque en effet une énorme perte de trafic sur la Homepage et les pages catégories du site, qui correspond à la perte de visibilité indiquée par nos données. Lui et son équipe ont rapidement corrigé les différents bugs et leur success story a repris de plus belle comme en témoigne notre graphique ci-dessous :

Exemple 2

Le 1er avril 2018 un consultant SEO (dont nous ne citerons pas le nom) explique sa stratégie de référencement naturel devant 300 personnes. En toute transparence il ne présente pas seulement le trafic du site, mais aussi l’indice de visibilité sur lequel il s’appuie pour définir sa stratégie.
A ce moment-là l’audience était de 15000 visiteurs par mois venant des résultats de recherche organiques. Aujourd’hui elle est de 15000 visiteurs… par jour !

Il est aussi important d’ajouter que ce site est lié au thème du médical et que comme nous pouvons le voir, l’âge d’un domaine n’est pas pris en compte par la mise à jour Medic de Google en août 2018.

Enfin, la chose la plus remarquable dans ce succès est que le projet du consultant ne reposait pas non plus sur une stratégie d’acquisition de liens.

Pour faire simple : si le ranking de certains mots-clés augmente et que vous êtes bien classé sur ces mots-clés, alors le trafic organique de votre site augmentera lui aussi.

Exemple 3

Vers la fin d’année 2014 Paul Ingraham cherchait une explication à un problème (une longue histoire que nous réservons pour un prochain article).
Il venait de migrer son domaine SaveYourself.ca vers PanScience.com et son trafic avait terriblement chuté. “C’est un désastre” admit-il alors.
Nous ne nous pencherons pas ici sur les raisons de cette perte de trafic, mais attardons-nous un peu plus sur les graphiques d’audience de Paul et les données de notre indice de visibilité. Nous voyons clairement que le trafic organique et l’Indice de Visibilité SISTRIX sont quasiment identiques.

Qu’est-ce que l’indice de visibilité nous enseigne de plus ?

Tout d’abord, grâce à l’indice de visibilité vous pouvez tout de suite remarquer qu’il n’est pas judicieux de mettre en place un paywall sur votre site s’il ne fournit pas de contenu unique, et qu’à la place de ce paywall il serait certainement mieux de faire appel à un expert SEO.

– Ensuite, si vous le club de football ci-dessous fait appel à vos services parce qu’il a perdu beaucoup de trafic mais que vous n’avez pas l’historique des données pour le domaine, alors notre Indice de Visibilité pourra vous procurer ce qu’il vous faut et, vous vous apercevrez très rapidement que quelqu’un avait oublié de désactiver le disallow du fichier robots.txt.

– Dans d’autres cas, notre outil vous sera aussi utile pour démontrer qu’utiliser des répertoires à la place de sous-domaines peut booster votre indice de visibilité…

…… ou qu’en réalité Google se moque des répertoires ou sous-domaines et que chacune des solutions peut être meilleure que l’autre. La preuve est là, de toute façon !

– Vous pouvez aussi analyser la visibilité des hôtes, des dossiers et mêmes des URL de n’importe quel domaine. J’ai pu par exemple trouver une URL unique sur Google US qui a 7 fois plus de visibilité que le site officiel d’Universal Studios :

Mais le meilleur dans tout cela est cette URL qui est 187 fois plus visible sur Google que le domaine le plus cher jamais acheté… Nous parlons ici de carinsurance.com pour lequel QuinStreet Inc avait déboursé 49 700 000 de dollars US, et qui malgré tout connaît des problèmes de qualité de contenu depuis bien longtemps.

Et ce n’est pas tout ! QuinStreet Inc, qui disposait en réalité un budget de 100 000 000 de dollars US avait aussi acheté insurance.com (avec son contenu) pour 35 600 000 de dollars US. Il leur a cependant fallu quatre ans pour réaliser que le domaine avait été durement touché par la première mise à jour Penguin.

Encore plus d’anecdotes

– En avril 2013, Google avait été mis sous pression au moment où de nombreux Smartphones sous Android utilisant Google Play étaient mis sur le marché, et que iTunes (concurrent de Google sur ce domaine) avait disparu des SERPs de Google.
En outre, un Tweet de la firme de Mountain View renforçait l’idée selon laquelle elle aurait effacé iTunes des radars en annonçant “Nous avons rencontré des problèmes à explorer les pages iTunes”.
En réalité, il s’est avéré que c’était le site iTunes qui bloquait les crawlers de Google….

Et cet engouement aurait pu être évité si quelqu’un avait porté attention à l’indice de visibilité qui indiquait que le problème ne portait par exemple que sur un sous-domaine.

– L’indice de visibilité peut aussi être intéressant pour découvrir que votre configuration hreflang n’est pas correcte et qu’en conséquence Google interfère vos domaines car il ne sait par lequel afficher aux Etats-Unis, comme le montrent les deux exemples suivants.

et

– Par ailleurs l’indice de visibilité montre aussi clairement que le cloaking est une très mauvaise idée et que Google réagit plus vite que vous ne le pensez, comme ici avec l’exemple de Spotify :

– Il peut aussi montrer que le ciblage géographique ne fonctionne pas car Google crawle depuis les USA. Et aussi que le cloaking et le ciblage géographique ne peuvent jamais fonctionner ensemble :

– Les évolutions de classement liées à des événements extérieurs peuvent aussi être analysées en utilisant l’Indice de Visibilité. Imaginez que vous gériez le site d’un club de rugby pour lequel vous avez un bon référencement avec des mots-clés qui remontent bien, tels que “england rugby fixtures”, “rugby calendar” et “rugby matches”, et cela depuis 3 ans.
Soudainement vous êtes moins bien classé par Google, vous commencez à perdre du trafic et à vous inquiéter.

Avec l’indice de visibilité, vous pourriez voir qu’en réalité cette situation n’est due ni à problème technique, ni à une mise à jour, et encore moins à une pénalité manuelle de Google ou un problème de qualité du site. En effet, vous perdez des places mais cela est temporaire et dû au fait que Google, à ce moment-là, préfère mieux classer le site officiel de la coupe du monde de rugby au moment où la compétition se joue (de septembre à octobre 2015), comme le présente le graphique suivant :

Et cette tendance se vérifie pour le Black Friday, années après années :

-Ou bien l’indice de visibilité pourrait aussi vous aider à expliquer à Amazon que la société qu’il a achetée pour 1,2 milliard de dollars US (zappos.com) a un besoin urgent d’une meilleure stratégie de référencement pour faire jeu égal avec son concurrent (nordstrom) :

– En comprenant bien l’indice de visibilité, vous pouvez aussi reconnaître lorsqu’un site a été sujet à une pénalité manuelle :

– Si un produit n’est pas adapté au marché hors Internet alors il ne le sera pas non plus sur Google. Même une excellente stratégie SEO ne pourra aider dans ce cas-là, comme on le voit ci-après avec MySpace. Quand avez-vous utilisé MySpace pour la dernière fois ?

– Et cela est identique avec Ciao qui avait pourtant été racheté par Microsoft.

En 2010 la société Ciao, alors détenue par Microsoft, a utilisé une loi anti-trust pour accuser Google de profiter d’une position dominante dans le domaine de la recherche en ligne, “au détriment des consommateurs européens”. Mais lorsque la commission d’enquête a rendu son rapport de 215 pages, personne n’a pas pu prouver que Google désavantageait ses concurrents. A l’inverse même, nous pouvons voir que ce sont les opposants (twenga et kelkoo en plus de ciao) qui ne respectaient pas les règles de référencement naturel.

et…

Avec le graphique suivant venant encore une fois de notre base de données, il est clair qu’il vaut mieux créer et offrir des produits qui intéressent les consommateurs avant d’accuser Google. Pendant que certains intentaient un procès contre Google, ce dernier affichait sur sa première page plus de résultats de recherche pour Amazon que pour Google Shopping.

Et pour reprendre les exemples des deux opposants ci-dessus, Google avait clairement indiqué depuis des années qu’il n’acceptait pas d’afficher les résultats de recherche de ses concurrents venant de leurs propres index, ce qu’ils n’avaient pourtant pas hésité à faire.

Voici d’autres exemples de moteurs de recherche essayant de ranker leurs SERPs dans les SERPs de Google :

Pour conclure : nous analysons le SEO, pas le trafic

Comme nous l’avons vu précédemment, le trafic venant des résultats organiques est le résultat du travail de référencement réalisé en amont.

Et l’indice de visibilité n’est pas seulement là pour mesurer les performances SEO, mais aussi pour différencier les bonnes ou mauvaises stratégies SEO. Car finalement, un changement dans les classements de Google sera répliqué dans l’indice de visibilité, et se répercutera donc sur le trafic dans la plupart des cas. Pour le meilleur comme pour le pire.

J’espère que cette réponse de plus de 280 caractères prouve l’importance de nos données pour chaque personne se préoccupant d’un référencement de qualité. Nous ne sommes peut être pas parfaits, mais je peux vous garantir que nous nous rendons chaque jour au travail avec l’envie de fournir aux responsable SEO les meilleures bases de données qu’ils méritent.

Depuis que nous avons inventé l’indice de visibilité il y a 10 ans, notre mission est de rendre les classements de Google transparents et faciles à comprendre pour tous, et cela n’est pas près de changer.

J’espère que cet article aura pu mettre encore un peu plus en avant la valeur de l’indice de visibilité pour tous ceux souhaitant fournir un travail de référencement de qualité…

Sources

 

Articles similaires

Du nouveau sur la mise à jour Medic de Google

Lors de la première semaine d’août Google a lancé une mise à jour importante de son algorithme, pour laquelle il a indiqué qu’il n’y avait pas d’actions à entreprendre afin d’éviter une éventuelle perte de visibilité en référencement naturel. Google nous informait “qu’il n’y a rien d’autre à faire que […]

Sylvain Tison
22. octobre 2018
Connaissez-vous bien Google ? Le mythe du contenu.

Il n’y a pas de diplôme SEO, n’importe qui peut se qualifier de SEO et nous raconter les histoires qu’il veut. Les entreprises et les débutants sont bien souvent les plus touchés dans leur apprentissage SEO. Dans la mesure où ils ne savent rien, ils pourront croire à tout.

Juan Gonzalez
22. octobre 2018
Google Update! Son effet s’est renforcé!

Nous avons déjà publié notre analyse initiale sur la récente mise à jour de Google où nous avons mis en évidence un certain nombre d’exemples  » Your Money, Your Life « . La mise à jour, qui porte clairement sur des sujets sensibles, continue de s’étendre. Nous constatons un impact croissant […]

Johannes Beus
22. octobre 2018

Rédiger un commentaire

Il n'est plus possible de commenter un article 30 jours après sa publication.