Connaissez-vous bien Google ? Le mythe du contenu.

de_DEes_ESit_ITus
· 28. août 2018 · 0 Commentaires
Juan Gonzalez
I studied Regional Studies of Latin American at the University of Cologne - Germany, majoring in "Business Informatics“. I also studied Business Administration and currently I’m doing a Master in International Business Administration. I feel a fascination with SEO and the people who make it possible.
Il n'y a pas de diplôme SEO, n'importe qui peut se qualifier de SEO et nous raconter les histoires qu'il veut. Les entreprises et les débutants sont bien souvent les plus touchés dans leur apprentissage SEO. Dans la mesure où ils ne savent rien, ils pourront croire à tout.

Des entreprises comme HubSpot ou des gens bien connus comme Neil Patel, recommandent d’écrire des blogs (particulièrement longs), afin d’améliorer votre trafic organique sur Google. Neil Patel se qualifie lui-même de SEO Manager et il est fier d’avoir écrit 4 294 articles.

L’un de ses articles le plus populaire est intitulé « How to Make Every Blog Article You Write Rank High in Google Search », et il va encore plus loin, disant que Google l’aime « parce que nous avons gagné du trafic avec la dernière mise à jour de Google Core Update (Medic Update).

Tout d’abord, ce n’est pas que Google le récompense avec le Medic Update, il vient de rediriger son domaine « kissmetrics.com » vers « neilpatel.com » trois semaines avant la mise à jour et c’est la seule raison pour laquelle son classement a augmenté :

Quelles sont les performances du blog Neil Patels sur Google ?

Seulement 9,75% de tous ses mots-clés sont classés dans les résultats de la première page de Google :

Si l’on considère que 99% de tous les clics organiques se font sur les positions 1-10 (autrement dit sur la première page de Google), il est très probable que la quasi-totalité du contenu du blog de Neil Patels (90,25%) ne génère pas de trafic organique à partir de Google, ce qui est exactement le contraire de ce que vous voulez réaliser en faisant du référencement.

Le blog de Hubspot a une bien meilleure distribution de classement, cependant 81,63% de tous les mots-clés sont classés exactement là où le Parrain, Don Vito Corleone cache ses ennemis, sur les résultats de recherche en seconde page de Google voire plus.

Au cas où vous ne comprendriez pas ce que je veux dire, le tableau suivant vous montre où les URLs individuelles se classent dans Google et combien de mots-clés elles génèrent individuellement. Jetez un coup d’oeil au nombre de mots-clés classés dans les 10 premiers résultats de recherche organique de Google (Top-10) :

Les réseaux sociaux n’ont pas d’impact sur les classements Google, mais le SEO oui !

Sur le tableau suivant, vous trouverez les 20 meilleures URLs du blog de Neil Patel sur les réseaux sociaux, c’est-à-dire les URLs avec le plus grand nombre d’interactions d’utilisateurs (partages, commentaires et likes) :

Le contenu de Neil est vraiment populaire sur les réseaux sociaux, mais ce succès ne peut se traduire en succès SEO. A titre d’exemple, « neilpatel.com/blog/convenient-content-marketing-tools/ » a 3 351 interactions sur Facebook, LinkedIn et Pinterest, ce qui est incroyable. Maintenant, cette URL est en train de ratisser pour 2 mots-clés seulement et les deux sont loin de la première page de Google.

Les blogs sont en fait une belle chose, si vous voulez communiquer avec votre public (c’est exactement ce que je fais ici), aussi bien pour les news que les nouveautés produits à partager sur les réseaux sociaux. Considérant celui-ci comme canal de relations publiques, etc. Mais à des fins de référencement, vous devriez envisager d’autres formats de contenu.

Ne pas optimiser pour Google mais pour les utilisateurs de Google – le contenu SEO n’existe pas.

« There’s no minimum length, and there’s no minimum number of articles a day that you have to post, nor even a minimum number of pages on a website. In most cases, quality is better than quantity.“

Ce qui veut dire: « Il n’y a pas de longueur minimum, et il n’y a pas de nombre minimum d’articles par jour que vous devez publier, ni même un nombre minimum de pages sur un site Web. Dans la plupart des cas, la qualité est meilleure que la quantité. »

– John Müller, Webmaster Trend-Analyst, Google Schweiz

Internet n’est pas un corpus de texte, Internet est un endroit où l’on trouve de l’information et des services. Une image, une vidéo, un tableau Excel sont aussi du contenu, et ils sont bons sur Google lorsqu’ils correspondent le mieux à l’intention de recherche.

Une description de produit utile comme le fait TripAdvisor :

88% des mots-clés pour cette URL sont classés sur la première page de Google. Vous y voyez un texte de 300 mots avec une densité de mots-clés de 3% ? Le contenu SEO n’existe pas.

En tant que responsable SEO vous savez que tout ce que vous publiez sur votre site Web ne sera pas bien classé sur Google, mais un bon indicateur de performance SEO serait que 30% ou plus de votre contenu soit classé sur la première page de Google :

Une entreprise qui répond aux attentes de ses visiteurs grâce à la qualité de son contenu :

Une simple liste des films les mieux notés est aussi du contenu qui peut très bien fonctionner sur Google :

Un exemple de contenu exceptionnellement performant est Wikipedia où 59,74% de tous les mots-clés sont classés sur la première page de Google (presque 60% !):

En suivant les conseils de Neil Patels, vous aurez besoin d’écrire 34 159 536 (longs !) articles pour espérer la même réussite que Wikipedia sur Google. Cela équivaut à à peine… 7 798 ans. Bon amusement !

Les ânes contre les Licornes

Larry Kim a expliqué qu’il a publié plus de 300 articles sur le blog de sa dernière entreprise et que seulement 8 d’entre eux se sont bien classés. Il les appelait « Unicorn Content », se classant en tête de liste sur Google et faisant exploser les indicateurs de performance clés :

Le fait est que le site web de Neil a un bon indice de visibilité, donc quelles sont les licornes de ce domaine ? Voici quelques exemples d’URLs avec plus de 35% de mots-clés dans les résultats de la première page de Google :

Comme le montrent les exemples ci-dessus, Wikipedia, Amazon, TripAdvisor et IMDB, ont un contenu centré sur l’intention de recherche. Le contenu est intemporel, régulièrement mis à jour, bénéficie d’un bon UX, permet à l’utilisateur d’aller plus loin avec des liens internes, et satisfait l’utilisateur. Mais quant à savoir si le contenu est de qualité : ceci dépend du goût et des couleurs.

J’espère que vous avez apprécié.

Articles similaires

Google Update! Son effet s’est renforcé!

Nous avons déjà publié notre analyse initiale sur la récente mise à jour de Google où nous avons mis en évidence un certain nombre d’exemples  » Your Money, Your Life « . La mise à jour, qui porte clairement sur des sujets sensibles, continue de s’étendre. Nous constatons un impact croissant […]

Johannes Beus
28. août 2018
Mise à jour du noyau de Google: La santé et la finance affectées

Ça y est, le moment tant attendu est enfin arrivé : Google apporte des changements à son algorithme de base. C’est la troisième fois cette année, que des changements ont été officiellement confirmés. Les changements SERPs semblent (pour l’instant) tout à fait gérable.

Johannes Beus
28. août 2018
Le facteur de classement de rapidité d’affichage des pages

Depuis quelques jours, la vitesse de chargement des sites Web est également un facteur de classement dans la recherche mobile sur Google. Dans cette publication, nous vous montrerons ce que « rapide » signifie et publierons un outil gratuit pour comparer la vitesse de votre page avec d’autres sites Web.

Johannes Beus
28. août 2018
   30. août 2018, 09:40

Hello,

Très bonne lecture.

Au final, le contenu n’est-il pas un critère comme les autres et son importance dépends du secteur dans lequel le site évolue ?

Par exemple, certains secteur nécessite du contenu et des articles longs car c’est précisément ce que recherche l’internaute. Je pense par exemple aux requêtes liées à la santé.

Si je recherche « que faire quand j’ai de l’eczema », je cherche un article et une réponse complète. Un acteur de la pharmaceutique à tout intérêt à répondre à cette question de la manière la plus exhaustive possible pour truster la requête et pousser son produit.

A l’inverse, sur un secteur comme l’immobilier, et des requêtes du type « appartement paris », je n’ai pas besoin de contenu, simplement d’un listing d’appartement. Le contenu, au sens article, n’est ici plus un critère et n’est donc pas pris en compte.

   30. août 2018, 10:02

Excellent article qui vient à contre-pied de beaucoup de croyances sur le Seo et ses impératifs de longueur ou de quantité d’article. La vérité est à l’écran.

   30. août 2018, 11:12

Vrai ! Le mythe du contenu « de qualité » roi fonctionne par omission : on aura beau rédiger des articles de 1000 mots agrémentés d’illustrations et de vidéos pertinentes, optimisés sémantiquement, cela ne garantit pas la première position. Il faut que le contenu soit pertinent et réponde à l’intention de l’internaute, c’est à dire qu’en premier lieu il faut qu’il y ait un réel intérêt.

Rédiger un commentaire

Il n'est plus possible de commenter un article 30 jours après sa publication.