Optimisation PageSpeed : Améliore le temps de chargement de ton site

En 2009, la vitesse de chargement, aussi connue sous le nom de PageSpeed, n’était pas un facteur de classement. Mais un site Internet rapide peut mener à des valeurs positives en matière de fonctionnalité. De cette façon, le bounce-rate et le taux de return-to-SERP peuvent être diminués, le nombre de vues des pages peut augmenter, on peut étendre le temps de visite des utilisateurs au site et il peut y avoir une expérience plus positive pour l’utilisateur. En conséquence, il y aura un taux de clics plus élevé sur les pages de résultats, ce qui veut dire que le temps de chargement a déjà été un facteur de classement indirect dans le passé.

De plus, PageSpeed est un critère de qualité pris en compte par Google de plus en plus important pour un site Internet. Google a commencé à analyser la vitesse de chargement de sites Internet en décembre 2009 et montre ces informations à tous les webmasters dans la Google Search Console.

Maintenant, Google a officiellement déclaré que la vitesse de chargement, aussi connue sous le nom de vitesse de site Internet et de PageSpeed, est un facteur de classement. Cela veut dire que, maintenant, il n’y plus d’excuses pour ignorer la vitesse de chargement de ton site Internet.

Est-ce que la vitesse est plus important que la pertinence ?

Puisque nous entendons beaucoup parler des conséquences de la vitesse de chargement, je me demande si Google est toujours aussi intéressé par la pertinence. Ou est-ce que le caractère récent d’une page et son temps de chargement sont plus important ?

Comment optimiser la vitesse de chargement de mon site et augmenter la Google PageSpeed ?

On peut souvent avoir un effet durable et positif et augmenter la PageSpeed d’un site Internet en prenant en compte les problèmes suivants et en les optimisant :

  • Diminuer/Raccourcir les requêtes HTTP
    S’il y a moins de requêtes HTTP, le site sera plus rapide et s’affichera entièrement pour les utilisateurs. Il faut diminuer le nombre de sources externes, comme les scripts, les feuilles de style et les images qui doivent être chargés.
  • N’utilise qu’une seule feuille de style CSS
    Mélange toutes les feuilles de style en un seul fichier CSS et lie le à « l’en-tête » du document HTML. Garde à l’esprit que il ne faut plus utiliser de styles en ligne avec ton document HTML. Cela permet la mise en cache du fichier CSS, ce qui accélère encore plus la diffusion de ton site internet.
  • N’utilise pas de styles en ligne ou de JavaScript
    Les documents et le code JavaScript dans un document HTML devraient être chargés de manière externe, comme décrit pour les feuilles de styles CSS ci-dessus.
  • Utilise CSS sprites
    dès que c’est possible. Cette technique combine plusieurs images en une et diminue donc le nombre de requêtes HTTP nécessaire pour la page.
  • Optimise toutes les images
    Assure-toi que les images sont optimisées pour le web. Si tu utilises Photoshop, il suffit de sélectionner le dialogue « enregistrer pour le web » (sous le dialogue « enregistrer »). Cette option réduit les images de leur taille optimale.
  • Utilise la mise en cache côté serveur
    Cette technique créé un « fichier HTML simple » pour chaque adresse URL afin d’éviter que les pages dynamiques ne soient renvoyées à chaque fois que la même adresse URL est demandée. Autrement dit, les pages dynamiques sont analysées comme un document HTML statique et enregistrées sur le serveur web. Le temps de chargement pour cette page peut alors être largement réduit.
  • Utilise la compression Gzip
    Cette technique réduit considérablement la taille de tes pages, qui sont envoyées au navigateur. Dans la plupart des cas, cela peut économiser 70 % ou plus de la taille du fichier.
  • Utilise un CDN (Content Delivery Network ou Réseau de Diffusion en Continu)
    Un CDN permet aux utilisateurs de télécharger des données en parallèle, qui, ensuite, aide ton site Internet à répondre plus vite. Un CDN rentable, par exemple, est Amazon CloudFront ou Google App Engine. Pour savoir si un CDN gratuit offre une vitesse et un service acceptable, il faudra le vérifier individuellement.
  • Réduis les redirections 301
    Si possible, n’utilise pas de redirections 301. Surtout, ne dirige pas une redirection 301 vers une autre redirection 301 (et ainsi de suite). Une redirection 301 force le navigateur web à accéder à une nouvelle adresse URL. Sur cette nouvelle adresse URL, le navigateur doit encore attendre que la requête HTTP soit reçue. En plus, le Google-Bot ne suit que trois redirections.
  • Utilise un serveur dédié
    Aujourd’hui, la plupart des serveurs sont situés sur des plateformes d’hébergement partagées. Cela veut dire que le site est hébergé sur une seule machine par ton fournisseur d’accès Internet avec une centaine ou plus d’autres sites. Cela peut certainement avoir un effet négatif sur la vitesse de chargement de ton site Internet. En utilisant un serveur dédié et en configurant correctement les paramètres de ton équipement pour le trafic sur le site, on peut gagner quelques avantages de performance.
  • Optimise ton serveur web
    Le serveur web le plus utilisé au monde est Apache. Il est conseillé d’adapter les workers processes d’Apache, ainsi que leurs processus enfants au volume d’utilisateurs particulier et à la fonction du site Internet (magasin en ligne, site de téléchargement, forum, etc.).

Note la PageSpeed

Google va mesurer la PageSpeed en utilisant un indicateur de 0 (mauvais) à 100 (optimal) points. Pour voir combien de points a ton site et pour savoir s’il a encore besoin d’amélioration, on peut utiliser le PageSpeed Insights de Google.

Plus de raisons d’avoir un temps de chargement plus rapide

Des sites comme Google, Amazon, et Yahoo ont testé l’influence de PageSpeed sur le comportement des utilisateurs en détail :

100 ms de temps de chargement supplémentaire a provoqué une baisse d’1 % dans les ventes.
– Greg Linden, Amazon

 

500 ms de temps de chargement supplémentaire a provoqué une baisse de 20 % dans les recherches.
– Marrissa Mayer, Google

 

En réduisant de 30 % la taille de la page, il y a 30 % de demandes de cartes en plus.
– Marrissa Mayer, Google

 

400 ms de temps de chargement supplémentaire a provoqué une augmentation de 5 à 9 % du nombre de personnes qui a cliqué sur le bouton « retour » avant que la page ne soit chargée.

– Nicole Sullivan, Yahoo!

 

On peut aussi observer que les sites plus rapides auront, en moyenne, un meilleur classement.

Explication vidéo par Matt Cutts / Google à ce sujet

Est-ce que la vitesse de chargement est un facteur plus important pour les sites mobiles ?

Est-ce que la vitesse de chargement est un facteur plus important pour les sites mobiles ? Tout bien considéré, est-ce que ça peut vraiment changer tes classements ?

Présentation par Steve Souders sur la vitesse de sites Internet

Steve Souders, Ingénieur à la tête du département Performance de Google, parle de la vitesse de chargement. Outils, évaluation et conseils.

Atelier Startup Lab : latence sur le web

Si ton site est lent, l’utilisation diminuera, les rebonds accélèreront, et les utilisateurs ne reviendront pas. Steve Souders, expert en performance du web,montrera des outils pour mesurer les performances de ton site, identifier les goulots d’étranglement, voir les technologies d’accélération de site Internet automatisées et revoir les meilleurs moyens d’améliorer ton site.

Plus d’informations à ce sujet :