Peut-on identifier du contenu en double grâce à l’historique de l’Indice de Visibilité ?

Oui, un problème potentiel de contenu en double peut avoir un impact notable sur l’Indice de Visibilité SISTRIX, puisqu’il peut avoir un effet négatif sur le positionnement d’une grande partie du domaine.

Il est fort probable que l’Indice de Visibilité SISTRIX observera les mêmes variations positives et négatives brutales que l’on peut observer dans le nombre de pages indexées en cas de problème de contenu en double.

Exemple d’un problème de contenu en double externe observable sur l’Indice de Visibilité

Si un problème de contenu en double existe depuis un bon moment et a par conséquent un impact sur les classements du site web concerné, l’Indice de Visibilité SISTRIX ressemblera à quelque chose comme ça :

Historique de l’Indice de Visibilité du domaine hertz.de avec un problème de contenu en double visible

Historique de l’Indice de Visibilité du domaine hertz.de avec un problème de contenu en double visible

Dans l’historique de l’Indice de Visibilité ci-dessus, provenant du domaine hertz.de, nous observons des hauts et bas remarquables dans le cadre rouge, qui ne peuvent pas résulter d’une modification d’algorithme Google. Après des investigations plus approfondies, il devient évident que ce comportement n’est pas non plus le résultat d’un nouveau lancement de site web (raté) ou d’une Pénalité Google.

Un tel comportement en zigzag de l’Indice de Visibilité SISTRIX est très probablement dû à un problème de contenu en double sur plusieurs domaines, ce qu’on appelle aussi un contenu en double externe.

Dans le cas de l’agence de location de voiture Hertz, les deux sites web spécifique du pays hertz.de et hertz.ch s’entrechoquent sur le marché de recherche allemand (google.de) ce qui est considéré par Google comme un problème de contenu en double.

Comparaison des Indices de Visibilité des deux domaines-pays de Hertz sur le marché de recherche allemand

Comparaison des Indices de Visibilité des deux domaines-pays de Hertz sur le marché de recherche allemand

On peut clairement voir qu’une chute de visibilité de hertz.de sur le marché de recherche allemand (google.de) correspond toujours à une augmentation de visibilité de hertz.ch, et vice-versa.

C’est encore plus flagrant si on zoom dans la période de temps spécifique :

Zoom de la comparaison d’Indice de Visibilité des deux domaines sur le marché de recherche allemand

Zoom de la comparaison d’Indice de Visibilité des deux domaines sur le marché de recherche allemand

Google a apparemment du mal à assigner à chacun des domaines son pays légitime, et alterne entre le contenu de hertz.de et celui de hertz.ch dans les classements du marché de recherche allemand (google.de).

Cela provoque d’importantes conséquences sur le positionnement de hertz.de dans le marché de recherche allemand, comme on peut le voir dans cette progression des classements :

Progression des classements des deux domaines Hertz durant la période de temps du problème de contenu en double

Progression des classements des deux domaines Hertz durant la période de temps du problème de contenu en double

À partir de la progression des classements ci-dessus, on peut clairement voir que Google échange généreusement le contenu de hertz.de avec celui de hertz.ch. Ce jeu a continué un moment, jusqu’à ce qu’Hertz résolve finalement le problème par ses propres moyens.

Hanns Kronenberg fit une analyse minutieuse du problème de Contenu en double de Hertz et démontra pourquoi c’était problématique.

Il y a deux raisons pour lesquelles c’est problématique pour Hertz. Dans les semaines à faible visibilité pour hertz.de, la somme des valeurs d’indice des deux domaines est beaucoup plus basse. Cela signifie donc que durant ces semaines, les résultats pour Hertz apparaissaient beaucoup plus rarement dans les résultats de recherche. Deuxièmement, le taux de clics (CTR) des résultats de recherche de hertz.ch en Allemagne devrait être beaucoup plus faible que celui pour hertz.de.– Hanns Kronenberg, SISTRIX

 

Vidéo explicative de Matt Cutts / Google

Informations supplémentaires sur ce sujet :