Des infos SEO fraiches dans votre boite mail ?

Quels types de pénalités Google existe-t-il et quelles en sont les différences ?

Une pénalité est une mesure prise par Google pour punir les sites web qui ne respectent pas ses Directives webmaster.

Une pénalité peut avoir des niveaux différents de sévérité au regard de l’impact sur un site web. On peut différencier les pénalités sur un mot-clé, sur une URL, ou sur un répertoire, mais aussi la pénalité transverse (qui affecte l’ensemble du domaine). Un autre type de pénalité est l’exclusion complète du site web de l’index Google, connu sous le nom de Delisting.

Il existe aussi une différence entre les pénalités manuelles et les pénalités algorithmiques.

Les différents niveaux de pénalité sont définis ci-dessous :

Niveau de pénalité

  • Sur un mot-clé
  • Sur une URL ou un répertoire
  • Sur un nom d’hôte (Sous-domaine)
  • Sur un domaine (transverse); nom de domaine complet
  • Delisting (Désindexation)

Type de pénalité

  • Pénalité algorithmique
  • Pénalité manuelle par un employé de Google

Les différents effets des punitions Google (niveau de pénalité)

Une pénalité sur un mot-clé signifie qu’un ou plusieurs mots-clés spécifiques d’un domaine puni perdent leurs positions de classement. Tous les autres mots-clés ne sont pas affectés par cette pénalité.

Ce qui suit est un exemple de pénalité sur un mot-clé. Pour le domaine puni, le classement pour le mot-clé « prepaid vergleich » (comparaison prépayée) a été particulièrement touché. Les classements des autres mots-clés n’ont cependant pas été affectés.

Exemple d’une pénalité sur un mot-clé

Exemple d’une pénalité sur un mot-clé

Une pénalité sur une URL ou sur un répertoire aura pour conséquence une dégringolade de toutes les positions de classement de l’URL ou du répertoire concerné.

Une pénalité transverse signifie que de nombreux mots-clés de l’ensemble du domaine ont perdu un grand nombre de positions dans les classements.

Ici, nous avons un exemple d’une perte massive de classement à travers plusieurs mots-clés pour un domaine pénalisé :

Exemple d’une pénalité transverse

Exemple d’une pénalité transverse

Si Google décide de punir un site web avec ce qu’on appelle un Delisting, ils retireront l’ensemble du domaine de l’index Google. En conséquence aucun contenu du site web pénalisé ne s’affichera dans les résultats de recherche Google. En faisant une recherche avec la commande site: appliquée sur ce domaine, il n’y aura pas non plus de résultats.

Un Delisting signifie qu’aucun contenu du domaine pénalisé ne peut s’afficher dans les résultats de recherche

Un Delisting signifie qu’aucun contenu du domaine pénalisé ne peut s’afficher dans les résultats de recherche

Source d’image : http://searchengineland.com/iacquire-banned-from-google-after-link-buying-allegations-122414

Qu’est-ce qu’une pénalité algorithmique ?

Une pénalité algorithmique est une punition automatiquement appliquée par l’un des algorithmes de Google. Les algorithmes comme la Google Panda Update ou la Google Penguin Update sont des filtres qui utilisent leurs indicateurs principaux pour vérifier des propriétés spécifiques des sites web, et pour les punir s’ils ne correspondent pas ces critères ou même les enfreignent.

Si un site web est affecté par une pénalité algorithmique, la visibilité et la capacité de trouver le domaine filtré dans les SERPs (Search Engine Results Pages) prennent toutes deux subitement un tournant conséquent et négatif.

L’historique de visibilité d’un domaine affecté par la mise à jour Google Panda avec un événement épinglé activé

L’historique de visibilité d’un domaine affecté par la mise à jour Google Panda avec un événement épinglé activé

On peut utiliser le graphique de l’Indice de Visibilité de la SISTRIX Toolbox avec les événements épinglés activés afin de déterminer si un domaine a pu être affecté par un filtre et s’il s’est ainsi vu infligé une pénalité d’algorithme.

Qu’est-ce que c’est une pénalité manuelle ?

Pour une pénalité manuelle, un employé Google, travaillant à la Search Quality ou dans la Webspam Team par exemple, doit activement prendre une action contre un domaine. Un domaine sera analysé manuellement par un employé Google s’il est suspecté d’infraction aux Directives webmaster de Google.

Les sept cas suivants peuvent être une raison pour laquelle un employé Google inflige une pénalité manuelle à un site web :

  • Spam généré par les utilisateurs
  • Texte caché et/ou bourrage de mot-clé
  • Spam pur
  • Pauvre contenu avec peu ou pas de valeur ajoutée [pour l’utilisateur]
  • Liens non-naturels vers le site
  • Liens non-naturels depuis le site
  • Liens non-naturels vers le site, avec des effets sur l’ensemble du site depuis ces liens

Pour déterminer quels sites web il faut vérifier manuellement, Google utilise aussi entre autres les rapports de spam créés par les utilisateurs. (https://www.google.com/webmasters/tools/spamreport?hl=fr)

Si un site web reçoit une pénalité manuelle de la part de Google, il y aura un rapport dans la Search Console de Google, sous le menu « Actions manuelles » :

On recevra des notifications sur les actions manuelles dans la Search Console de Google

On recevra des notifications sur les actions manuelles dans la Search Console de Google

En fonction de la sévérité et de l’étendue de l’infraction, la punition et les restrictions sur le site web resteront en place un certain temps, jusqu’à ce qu’ils expirent.

Vidéo explicative de Matt Cutts à propos des actions manuelles

Informations complémentaires sur ce sujet :

Google

SISTRIX

Articles similaires