Des infos SEO fraiches dans votre boite mail ?

Les bases en SEO : optimisation des liens internes

Les liens sont parmi les facteurs de classement les plus importants des algorithmes de Google. Alors qu’on parle beaucoup des liens externes (des liens qui arrivent d’autres sites Webs vers le tien) et que beaucoup d’efforts (argent et temps) sont dépensés pour en avoir, les liens internes n’attirent pas beaucoup d’attention, et c’est dommage ! Tes liens internes sont un outil SEO très puissant et ils ne devraient pas être limités à la navigation et à l’utilisation de mots-clés dans le texte de lien. Nombre d’histoires de succès en SEO n’ont été possibles que grâce à de bonnes stratégies de liens internes. „liens internes et liens externes Quelques pensées fondamentales sur l’importance des liens internes Selon leur propre déclaration, Google a indexé 60 mille milliards de sites Web grâce à leurs robots assidus. Le robot d’indexation Googlebot envoi des requêtes à des pages et suit ensuite les liens de ces pages. Ainsi, il se déplace de page en page et enregistre les informations trouvées sur des serveurs de Google. Une bonne partie de ces 60 billion de pages, pour ne pas dire la majeure partie, n’est accessible que par les liens internes et non externes.

La plupart des sous-pages n’ont pas de liens externes dont Google pourrait se servir comme facteur de classement

Si l’on prend l’exemple d’un annuaire de pages jaunes pour toute l’Allemagne et si l’on regarde les indicateurs habituels, nous remarquerons que – grâce aux 12 000 villes et municipalités et aux 3 500 catégories d’industrie dans la base de données – nous pouvons déjà créer 42 millions (12 000 x 3 500) de pages de catégories localisées. Elles ont toutes l’opportunité d’être classées pour au moins 42 millions d’expressions de recherche (industrie + nom de ville). Pour l’instant, nous n’allons pas nous lancer dans la discussion de savoir si c’est logique de délivrer toutes ces combinaisons. Même si on en enlève la moitié, il nous resterait toujours 21 millions de pages de catégories. Et on n’a même pas encore commencé à parler des pages détaillées des environs 4 millions d’entreprises ou de comment inclure différents quartiers pour la localisation.

Même si on avait une armée de créateurs de liens, on serait encore loin de pouvoir donner (avec des efforts raisonnables) à chacune de ces millions de pages un seul lien externe (digne de confiance). D’autres sites Web qui ont des bases de données aussi larges, comme des magasins, des journaux etc., subiront sûrement le même sort. C’est pour cela que la plupart des sous-pages n’ont pas de signaux sous forme de liens externes, que Google pourrait utiliser pour calculer leurs classements. Souvent, même des sites plus petits n’auront de liens externes que pour des parties spécifiques du site.

Des sites peuvent avoir de bons classements même s’ils n’ont pas de liens externes

En réalité, nous voyons beaucoup de sites qui arrivent à avoir de bons classements même s’ils n’ont pas de liens externes. C’est évidemment plus facile à faire pour des longues traînes que pour des mots-clés contestés, mais la plupart des mots-clés font partie de la longue traîne, et, au final, beaucoup d’argent économisé est beaucoup d’argent gagné. Je connais aussi beaucoup d’exemples de sites forts qui sont arrivés dans le top 10 des classements grâce à leur stratégie de liens internes (et à leur bon contenu).

Les liens externes augmentent la confiance de Google pour ce domaine

Maintenant que nous avons parlé de « sites Web forts », c’est une bonne transition vers notre prochain sujet, les liens externes. Les liens externes augmentent la confiance de Google pour un domaine et plus Google lui fait confiance, plus Google fait aussi confiance aux liens externes. À cause de cela, les deux types de liens sont importants et on ne peut avoir de succès que grâce à leur interaction. Les liens externes sont aussi indispensables pour avoir un grand nombre de pages dans l’index de Google. Ceci dit, ce n’est pas suffisant de se concentrer uniquement sur les liens externes et de traiter les liens internes comme des orphelins.

Les liens internes aussi donnent du jus de référencement (link juice)

Peu importe qu’on l’appelait PageRank, jus de référencement ou link juice. Les liens internes vont en donner, comme les liens externes. Mais avec les liens internes on ne peut pas changer le Domain-Pop (nombre de différents domaines avec des liens vers ton site). Une fois qu’on a assimilé ce fait, on comprendra aussi que, pour les classements, il y a une grande différence entre un site qui n’a qu’un ou deux liens internes et un site qui en a, par exemple, 100. En avoir un grand nombre aide beaucoup. Naturellement, les liens internes peuvent donner plus d’énergie de lien si les sites arrivent à en avoir grâce aux liens externes. C’est une autre façon de penser qui montre l’importance de la coopération des deux types de liens.

Les liens internes ont de nombreux avantages

Le grand avantage des liens internes, c’est qu’on peut en faire ce qu’on veut. On est libre de choisir quels textes de lien on veut utiliser et où. Ça a l’air fantastique, et ça l’est. Tous les liens dont on a rêvés peuvent être créés comme liens internes, au moins pour ton domaine.

On n’a pas non plus besoin de s’inquiéter des filtres Google. L’utilisation extensive de mots-clés pour lesquels on a payé cher sur AdWords dans les textes de titre de ses liens externes va entraîner une forte descente dans les classements. Mais depuis la Penguin Update, je n’ai pas entendu parler d’un seul cas où Google aurait puni l’utilisation de mots-clés payants dans les liens internes (si le contenu correspond au mot-clé utilisé).

Au contraire, dans leur PDF Guide de démarrage sur l’optimisation pour les moteurs de recherche, Google recommande ce qui suit : « …plus le texte d’ancrage est pertinent, plus il facilitera la navigation des utilisateurs et plus il permettra à Google de saisir le contenu de la page vers laquelle vous établissez le lien ». (page 16)

Alors si le sujet de la page ciblée est « Chaussures de course Adidas », par exemple, il est tout à fait raisonnable d’avoir un lien interne avec le texte « Chaussures de course Adidas », aussi souvent qu’on le souhaite. On n’enfreigne aucune règle de Google. Malheureusement, la plupart des sites Web vont user de cette opportunité dans le mauvais sens.

Wikipedia montre la voie

À la tête du Top 100 dans l’indice de visibilité SISTRIX, loin devant les autres, nous retrouvons wikipedia.org. Et je suis sûr que tous les internautes seront d’accord sur le fait qu’on a l’impression qu’il y a un résultat Google dans les 3 premiers résultats pour la moitié des recherches. Alors qu’est-ce que fait Wikipedia ? D’abord, il n’y a pas de pubs sur le site, leur contenu est (relativement) bon et ils ont une stratégie de liens internes, pour laquelle ils utilisent un sacré nombre de mots-clés payants.

Si le mot « marketing » apparaît quelque part dans un article Wikipedia, ils vont créer un lien vers leur article sur le « marketing ». Si le mot « carte bleue » apparaît, il y a un lien pour l’article « carte bleue », et ainsi de suite. Je suis sûr qu’à la base, Wikipedia n’a pas choisi ce type de stratégie de liens pour améliorer leurs classements. Les employés de Google se sont sûrement dit que cette stratégie rendrait la navigation plus facile aux utilisateurs et qu’il y aurait une meilleure maniabilité du site. Quoi qu’il en soit, les liens marchent très bien pour Google. Et maintenant que nous en sommes à « penser à l’utilisateur », nous arrivons à notre prochain sujet.

Quel est le lien optimal et quel type de liens est mieux pour moi ?

On pourrait écrire des livres entiers sur le lien optimal, ou on peut le résumer en une seule phrase :

« Plus il y a de clics de vrais utilisateurs sur ce lien, mieux c’est. »

En général, ce sont des liens qui …

  • sont dans la section contenu du site et non pas dans la barre latérale ou dans le pied de page
  • sont vers le début du texte
  • sont reconnaissables comme liens (couleur différente, souligné)
  • ont une accroche claire et compréhensible qui donne aux utilisateurs une idée de ce dont la page va parler
  • ont quelque chose à voir avec le texte qu’on vient de lire
  • sont sur une page qui a le plus de visiteurs possible
  • ont le moins de concurrence possible sur la page

Ces points et d’autres encore se trouvent dans le brevet Google « Classer des documents en se basant sur les habitudes des utilisateurs et/ou sur les données matérielles ». Dans les spécifications du brevet, Google décrit leur idée selon laquelle les liens sur lesquels il y a le plus de clics ont plus de valeurs et devraient donc donner davantage d’énergie de lien.

Brevet Google : Classer des documents en se basant sur les habitudes des utilisateurs et/ou sur les données matérielles

Brevet Google : Classer des documents en se basant sur les habitudes des utilisateurs et/ou sur les données matérielles

On peut trouver un bon résumé du brevet sur SEO by the Sea.

Bien qu’il soit souvent difficile d’obtenir de tels liens de sites externes, on peut créer ses liens internes selon ces mêmes critères et on devrait en profiter. Ces liens vont non seulement améliorer tes classements sur Google, mais ils vont aussi rendre ton site plus attractif pour les utilisateurs. Les stratégies se concentrant sur le SEO et celles se concentrant sur l’utilisateur marchent bien ensemble.

Cette stratégie marche pour presque tous les types de sites et il y a beaucoup de bon exemple sur le Web

Pour tous ceux qui croient que cette stratégie marche pour Wikipédia mais pas pour leur site : regardez d’autres sites qui ont un score d’indice de visibilité élevé. Il y a beaucoup plus d’exemples dans un grand nombre d’industries différentes dans le Top 100 de la liste d’indice de visibilité SISTRIX. Il est clair que l’utilisation de liens internes est une aubaine pour l’optimisation des moteurs de recherche et pour la maniabilité des sites Web.

Voici 7 exemples :

  • les liens vers les fabricants, les auteurs, les acteurs, les catégories, les produits similaires et plus encore sur les pages produits d’Amazon
  • les liens vers d’autres mots dans les pages détaillées du dictionnaire macmillandictionary.com
  • les liens internes pour des mots-clés sur des pages de sujet spécifiques sur theguardian.com
  • le super menu déroulant avec plein de liens vers les sous-catégories sur chaque page de nordstrom.com
  • les liens de mots-clés vers les pages de catégories dans les articles sur webmd.com
  • les liens pour les ingrédients de recettes sur bbcgoodfood.com (qu’ils peuvent encore améliorer)
  • les liens vers les sections « compétences » + « ville proche » dans les pages de catégories et de détail sur monster.com

Si on regarde ces exemples de plus près, on remarquera que ces liens internes sont en partie la raison pour laquelle ces sites sont très pratiques et faciles à utiliser. Je suis sûr qu’on peut maintenant penser à plusieurs façons dont on pourrait utiliser sur son site une stratégie de liens internes qui peut aussi aider les utilisateurs.

Ajoute une seconde navigation dans ton contenu

Quand on regarde les exemples ci-dessus et qu’on se rappele de la phrase « Plus de clics de vrais utilisateurs sur ce lien, mieux c’est.  », la façon dont on peut optimiser ses liens internes est assez claire.

Offrir une navigation standard à côté ou au-dessus du contenu ne va pas aider tes utilisateurs. Leur regard doit quitter le contenu et se réorienter sur la page. Cela te fera perdre une bonne partie des utilisateurs. Crée une seconde navigation dans ton contenu par le moyen de liens internes, pour que les utilisateurs n’aient pas à regarder ailleurs. Offre ces liens aux utilisateurs dans le texte. Ces liens seront les prochains clics logiques pour eux. Ils peuvent renvoyer vers plus d’informations, d’explications, de filtres, d’articles similaires, d’aperçus et plus encore.

Tes utilisateurs et tes classements te remercieront !

Articles similaires