Intégrations supplémentaires pour les données de la Search Console

de_DEen_USes_ESit_IT

Comme nous l’avions annoncé, nous continuons d’ajouter de nouvelles fonctionnalités aux données de la Search Console de la Toolbox. Aujourd’hui, nous avons lancé de nouvelles fonctionnalités. Nous avons ajouté une nouvelle barre, en haut de nombreuses évaluations, qui vous permettra de choisir la source des données pour chaque évaluation.

Aujourd’hui, nous commençons avec les tableaux par mots-clés qui se trouvent dans SEO > Mots-clés.

search console SISTRIX

Une fois que vous aurez cliqué sur une des trois ou quatre sources de données possibles, les évaluations sur la page utiliseront cette source. Cette barre est la façon standardisée dans votre Toolbox de choisir la source des données que vous voulez évaluer. Les sources possibles sont :

  • Données étenduesdisponibles pour tous les domaines pour les index des pays DE & ES – 17 millions (DE) et 5 millions (ES) de mots-clés, respectivement, qui sont mis à jour au moins une fois par mois. Cette source inclut déjà l’historique hebdomadaire des données.
  • Données communesdisponibles pour tous les domaines de tous les index de pays – Environ 1 million de mots-clés par pays. Ces mots-clés sont mis à jour une fois par semaine.
  • Données smartphones disponibles pour tous les domaines de tous les index de pays – Les mêmes mots-clés que nous utilisons pour notre index par historique de mots-clés. La différence est que nous collectons les données smartphones via un navigateur smartphone.
  • Search Consoledisponible pour vos domaines – Toutes les données que Google rend disponibles grâce à l’API Search Console pour vos domaines. Chaque jour, Google envoie un nombre maximum de 5 000 entrées. Ces données sont maintenant disponibles directement via votre compte sur la Toolbox.

Caractéristiques particulières des données de la Search Console

Les données fournies par Google via l’API Search Console ont quelques particularités qui rendent difficile la comparaison directe entre les données de la Search Console et les données connues de la Toolbox. Nous allons maintenant vous indiquer quelques problèmes possibles, de façon à les éviter dans la mesure du possible.

Les données font références à la combinaison mot-clé, URL, appareils et pays

Google montre toujours les affichages (« Combien de fois un résultat a été montré aux utilisateurs »), les clics (« Combien de fois un utilisateur a cliqué sur un résultat ? ») et le CTR (« Le pourcentage des affichages ayant initiés des clics ? ») pour la combinaison mot-clé (phrase de recherche), URL, appareil (ordinateur de bureau, tablette ou smartphone) et pays depuis lequel l’utilisateur a fait sa recherche. Si au moins une de ces valeurs change, Google affichera une nouvelle entrée.

Les résultats peuvent être affichés avec les résultats par marque, par exemple, où les marques ont été classées premières. Le résultat principal, généralement la page d’accueil d’un site, recevra la plupart des clics et, par conséquent, aura souvent un CTR supérieur à 50 %. Les autres URLs pour ce résultat, en dessous de l’URL principale, sont calculées séparément et sont affichées à leur propre rang dans les tableaux de la Search Console.

Google ne combine pas les valeurs-clés selon le meilleur résultat, comme nous le faisons habituellement dans la Toolbox. Les chiffres ou les rangs ne peuvent donc pas être directement comparés entre la Search Console et la Toolbox.

Le comportement de l’utilisateur a un impact sur les résultats de l’évaluation

Google n’affiche le résultat que lorsqu’un certain palier d’affichages est atteint. Malheureusement, Google ne communique pas la valeur de ce palier. Par conséquent, il est possible d’évaluer des valeurs-clés évidentes, comme les clics, très facilement durant une certaine période de temps, alors que les évaluations poussées seront plus incertaines.

Les données de la Search Console, par exemple, suggèrent que les domaines ont un rang remarquablement plus élevé pour les recherches sur smartphones que sur ordinateurs de bureau. Ici, cependant, l’erreur de mesure est créée par le principe utilisé par les données Google : les utilisateurs de smartphones ne regardent généralement que la première page de résultats de Google alors que les utilisateurs d’ordinateurs de bureau consultent souvent les pages suivantes. Cela signifie que les données pour les utilisateurs de smartphones sont manquantes pour ces pages suivantes, et Google ne peut donc pas montrer leur classement. Seuls les bons classements sont évalués. En comparaison, la Toolbox enregistre toujours les mots-clés avec la même profondeur et surveille de manière fiable les changements, même pour les positions les plus basses du classement.

Ce problème induit par le principe de la Search Console ne se produit, malheureusement, pas uniquement pour différents appareils : même entre des demandes de recherche de navigation ou informationnelles, on constate des différences dans la profondeur à laquelle un utilisateur effectue sa recherche. Vous devriez garder ce problème en tête à chaque fois que vous effectuez une évaluation basée sur les données de la Search Console. Vous risquez d’arriver à la mauvaise conclusion basée sur une base de données inappropriée.

Si vous souhaitez encore plus d’informations sur les données de l’API Search Console, veuillez consulter l’article en anglais « Ranking data from Google’s Search Console: Use Cases and Limits ».