Comment exploiter les données de visibilité des répertoires dans votre travail de référencement

L’analyse de la visibilité d’un répertoire permet d’identifier les stratégies de contenu qui font mouche lors d’une recherche Google. Si ces informations sont susceptibles de vous aider à améliorer votre site web, les données historiques peuvent quant à elles être utilisées pour la due-diligence des domaines, ou pour trouver des répertoires qui ne rankent pas, voire mettre la main sur des domaines ou des répertoires concurrents. Enfin, il faut savoir que sur Sistrix, tous les domaines référencés sont accessibles.

Où puis-je trouver la visibilité des répertoires de mon site web ?

Avec la Toolbox SISTRIX, vous pouvez analyser un répertoire comme vous le feriez pour un domaine complet. Je vous montrerai plus loin comment obtenir l’indice de visibilité et les mots-clés référencés du répertoire, ainsi que son historique complet. À savoir : toutes les fonctionnalités disponibles pour l’analyse des domaines, telles que Concurrents, Répartition ranking, Changements d’URL et Changement Ranking sont également applicables au niveau des répertoires.

Notez enfin que la section « Répertoires » fait partie du module SEO de la Toolbox SISTRIX.

Vous trouverez un premier diagramme circulaire des répertoires les plus performants du domaine dans la vue générale, qui apparaîtra une fois tapé le domaine que vous souhaitez analyser dans la barre de recherche.

Cependant, pour accéder aux sections dédiées, et après avoir recherché votre domaine 1, vous devrez cliquer sur l’entrée « Répertoires » dans le menu à gauche de l’écran 2.

Options de données

Cette section vous propose différentes options afin de personnaliser les données disponibles.

Options de visualisation des données du répertoire
  • Mobile / Desktop : choisissez entre données mobile et desktop ainsi que les pages indexées.
  • Export : exportez le tableau sous forme de fichier CSV. Pour ce faire, vous devrez utiliser des crédits.
  • Shortlink [Icône Partage] : partagez le tableau sur les médias sociaux.

Vous trouverez ces fonctionnalités dans le coin supérieur droit de la page. N’oubliez pas que l’icône [Icône Roue] située dans le coin supérieur droit du tableau met à votre disposition encore plus d’options et de fonctions.

Choisissez une date différente : les données relatives à la visibilité du répertoire sur desktop sont crawlées et enregistrées depuis 2010 en France, ce qui vous donne la possibilité de consulter leur statut dans le passé. En cliquant sur cette entrée, vous ouvrez un menu déroulant incluant toutes les dates disponibles : choisissez celle qui vous intéresse et observez le résultat sur le graphique. (Dans certains pays, seules les données mobiles sont disponibles. L’historique des données peut varier d’un pays à l’autre).

Afficher plus de pins : la Toolbox ajoute automatiquement un pin dans le tableau si elle estime possible qu’un update de Google ait pu avoir un impact sur la visibilité du domaine analysé à cette date. Vous pouvez néanmoins cliquer sur l’entrée « Afficher plus de pins » pour voir tous les pins (c’est-à-dire toutes les mises à jour officiellement annoncées par Google). A contrario, l’entrée « Cacher tous les pins » les fera tous disparaître, tandis que « Modifier les pins » vous permet de choisir les pins que vous voulez voir dans le graphique.

Ajouter pin : ajoutez votre propre pin personnel au tableau. Ce code sera visible uniquement sur votre compte et vos sous-comptes, et se révèlera très utile pour le suivi des actions au cours d’un projet de référencement. Pour en savoir plus sur les pins dans la Toolbox, n’hésitez pas à consulter le tutoriel : Suivi d’évènements avec des épingles d’événement.

Télécharger le graphique : vous permet de télécharger le graphique (et le tableau si nécessaire) sous forme de fichier PDF, PNG ou CSV pour l’analyser plus tard ou le partager avec vos parties prenantes.

Comparer les données du graphique : la Toolbox répertorie automatiquement les chemins d’accès les plus importants dans le tableau. Grâce à cette entrée, vous pouvez ajouter ou modifier les répertoires de votre propre site web, ou comparer les répertoires de différents domaines en observant l’évolution de leur visibilité et leur progression historique. Nous aborderons cette question plus bas .

Ajouter au tableau de bord : permet d’ajouter le graphique et le tableau à un tableau de bord.

Ajouter au rapport : permet d’ajouter le graphique et le tableau à un rapport.

Exporter le graphique : permet de télécharger les données sous forme de fichier CSV, afin de les importer ensuite dans Excel, Google Sheets ou Google Data Studio.

Exemples d’utilisation des données de visibilité au niveau des répertoires

Avant de vous montrer des exemples d’utilisation plus loin dans cet article, voici déjà quelques façons d’exploiter les données d’un répertoire pour votre travail de référencement.

  • Creusez dans les zones de croissance ou de recul de la visibilité d’un site et consultez les données historiques
  • Domain intelligence : suivez les nouvelles productions de contenu des concurrents, ou l’activité produits des fabricants
  • Trouvez des répertoires similaires sur d’autres sites en vous basant sur les mots-clés référencés
  • Évaluez les mouvements de contenu entre les répertoires

Analyse simple des répertoires

Le graphique montre la visibilité des trois répertoires les plus importants du site sur Google. Les données sont présentées selon une base hebdomadaire et vous donnent la possibilité d’évaluer trois points majeurs :

  • La visibilité de chaque répertoire sur Google.
  • Les problèmes de visibilité dus à un incident technique (lors d’une relance, par exemple).
  • L’évolution des répertoires dans le passé ou les changements survenus dans la structure du domaine.

Ces questions peuvent se révéler cruciales non seulement pour votre propre domaine, mais aussi pour celui de vos concurrents.

En passant la souris sur le graphique, la Toolbox vous permet de voir les données spécifiques à une semaine bien précise.

Vous pouvez également cliquer avec le bouton droit de la souris et sélectionner les données que vous souhaitez analyser pour cette date.

Enfin, pour vous concentrer sur une période spécifique, vous pouvez zoomer sur une plage de dates précise en maintenant le bouton de la souris enfoncé et en sélectionnant la plage qui vous intéresse.

Juste en dessous du graphique se trouve un tableau contenant tous les répertoires du site web 1, leur indice de visibilité 2, le nombre de mots-clés dans le Top-10 et Top-100 3 et la quantité d’URL dans le Top-10 et Top-100 4. De la sorte, vous pouvez voir en un clin d’œil les répertoires du site et leur performance actuelle.

L’ordre du tableau se base sur le nombre de mots-clés rankés dans le Top-100 pour chaque répertoire. Pour le modifier, il vous suffit de cliquer sur l’intitulé de la colonne qui vous intéresse.

Cochez les cases situées devant les trois premiers répertoires pour afficher et/ou masquer chaque ligne dans le graphique 5.

Comme mentionné ci-dessus, pour modifier les répertoires figurant dans le graphique, vous devez cliquer sur l’icône [Icône Roue] située dans le coin supérieur droit du graphique 6 et sélectionner l’entrée « Comparer les données dans le graphique » 7.

Tapez les répertoires que vous souhaitez comparer 8. Notez que chaque répertoire doit être renseigné avec son protocole complet afin de pouvoir être comparé. Par exemple, il est possible de comparer le répertoire d’un sous-domaine 9. Cette méthode peut également être utilisée pour comparer les répertoires de différents domaines.

Comparaison de répertoires de différents domaines

La fonction « Comparer les données du graphique » expliquée ci-dessus permet aussi de comparer les répertoires de plusieurs domaines.

En fait, si vous et vos concurrents partagez un sujet ou un produit commun, il pourrait être utile de voir s’ils sont mieux référencés sur Google ou s’ils connaissent des problèmes de visibilité que vous pouvez utiliser à votre avantage.

Comparaison des répertoires de quatre sites d’information

Dans l’exemple ci-dessus, nous avons comparé les répertoires de quatre sites web qui couvrent l’actualité sportive. La Toolbox nous montre la visibilité de chaque répertoire à la fois dans un graphique et dans le tableau pour chaque date spécifique.

Analyse des sous-répertoires

La Toolbox SISTRIX vous permet d’approfondir votre analyse et d’évaluer les KPI les plus importants au niveau des sous-répertoires.

Il y a deux façons de procéder.

Analyse des répertoires lemonde.fr

La première consiste à se rendre dans la section « Répertoires » de la Toolbox, et de cliquer sur un répertoire pour en obtenir une vue générale.

Cette méthode est idéale pour accéder aux données du répertoire à partir de n’importe quel tableau de la Toolbox qui contient une liste d’URL : si vous passez la souris sur l’URL, les différentes parties qui la composent sont mises en évidence, ce qui vous permettra de cliquer facilement sur celle que vous souhaitez analyser (comme le répertoire).

Barre de recherche Sistrix recherche répertoire d'un domaine

La deuxième possibilité consiste à taper directement le répertoire que vous souhaitez examiner dans la barre de recherche, mais n’oubliez pas d’ajouter son protocole et une barre de slash à la fin.

Vue générale d’un répertoire en particulier

Dans tous les cas, vous accédez à une vue générale spécifique à ce répertoire, sur laquelle vous pourrez voir les principaux KPI des résultats de recherche sur desktop et mobile, comme son indice de visibilité, ses mots-clés référencés, ses liens et ses signaux sociaux.

Lors de l’évaluation d’un répertoire, les fonctionnalités de la colonne de navigation de gauche ne concernent que le répertoire que vous êtes en train d’évaluer.

Lors de l’évaluation d’un répertoire, comme on peut le voir dans la barre de recherche 1, sélectionnez à nouveau l’entrée « Répertoires » 2. Vous trouverez alors les sous-répertoires du répertoire que vous êtes en train d’analyser, ainsi que leur visibilité et leurs mots-clés référencés dans le Top-100.

Graphique et vue générale du sous-répertoire

Cliquez sur l’un d’entre eux pour approfondir votre analyse, accéder aux niveaux les plus profonds de l’architecture de votre site web (ou de celui de vos concurrents), découvrir quel contenu ranke bien sur Google et lequel nécessite encore un peu de travail.

Domaine et business intelligence

Qu’il s’agisse d’un domaine que vous envisagez d’acheter, d’un domaine concurrent ou d’un domaine appartenant à une entreprise que vous souhaitez suivre, les données de répertoire vous permettent d’extraire des informations sur les gammes de produits, les lancements et les pratiques commerciales historiques utilisées par ce domaine.

Prenons le domaine lesfurets.com, et observons la structure de ses répertoires. De ce simple graphique, il est possible d’extraire des données intéressantes.

Tableau des répertoires du domaine lesfurets.com

Les répertoires sont classés par nombre de mots-clés référencés dans le top-100. Or il ressort clairement que /mutuelle-santé/ fait parti des répertoires les plus performants, les autres ayant un impact plus faible, voire beaucoup plus faible, dans les résultats de recherche. Le répertoire /mutuelle-sante/ est susceptible de contenir des informations sur tous les services ou sur la stratégie de référencement du répertoire. En cliquant sur ce répertoire, nous faisons apparaître une série de 7 sous-répertoires clés pour le SEO. Un concurrent aurait tout intérêt à garder ce graphique dans un tableau de bord afin de le consulter régulièrement et connaître les nouveaux répertoires référencés (et donc les nouvelles offres ou stratégie du groupe).

Sous-répertoires du répertoire mutuelle-santé de lesfurets.com

On le sait, Louis Vuitton est l’une des marques de luxe les plus respectées en ce qui concerne le luxe. Leur lancement de produits fait objet de défilés et toute information à leur sujet vaut de l’or. Alors ne perdez de vue les répertoires référencés dans les sous-répertoire comme /fra-fr/femme/sacs-a-main/, au cas où la griffe 100 % luxe commettrait une bévue et laisserait Google voir ces informations avant ses clients.

Variante : Alors ne perdez de vue les répertoires référencés, au cas où la griffe 100 % luxe commettrait une bévue et laisserait Google voir ces informations avant ses clients.

Sous-répertoires du domaine louisvuitton.com

Que diriez-vous de jeter un œil aux Amazon stores pour voir les marques qui ont le plus de visibilité ? Vous pouvez en visualiser l’évolution dans un graphique, explorer le site plus en profondeur ou utiliser nos données d’URL pour trouver encore plus d’informations sur son référencement.

Tableau sous-répertoires Amazon stores

Enfin, pour revenir sur la terre ferme, vous êtes-vous déjà demandé comment attirer plus de vues sur votre site de jardinerie ? Eh bien, vous pouvez commencer par analyser la concurrence, puis examiner la structure du répertoire pour voir ce qui fonctionne. Vous trouverez ci-dessous un exemple de site web de vente de plantes et matériel de jardinage : en observant les répertoires, nous constatons que la visibilité du site ne repose pas sur le blog, le répertoire /blog/ se situant en effet très en deçà des autres répertoires de leaderplant, notamment /arbres-arbustes/.

Évolutions des répertoires de leaderplant.com

Le graphique montre clairement que le répertoire consacré au blog ne croît pas, alors que son homologue dédié aux arbres et arbustes est, lui, en plein essor.

En plongeant plus profondément dans la structure des répertoires, nous voyons bien ceux qui fonctionnent. Ces informations peuvent être utilisées pour une analyse plus approfondie et mettre en place une stratégie de contenu plus compétitive.

Sous-répertoires de leaderplant.com