Visualiser la répartition des positions en SERP de vos sites Web avec la fonctionnalité Répartition ranking

La fonctionnalité Répartition ranking peut être utilisée pour déterminer le degré de confiance de Google dans un domaine, un hôte, un chemin ou une URL. Sa nature visuelle - un graphique montrant comment les mots-clés se positionnent sur les 10 premières pages de résultats - est idéale pour analyser rapidement de nombreux domaines. La fonctionnalité Répartition ranking permet de révéler des opportunités de positionnement et vous aide à détecter d’éventuelles pénalités. Elle affiche également un historique.

Pourquoi utiliser la fonctionnalité Répartition ranking ?

Son aspect visuel vous permet d’analyser en un clin d’œil différents aspects d’un domaine.

  • Évalue la confiance de Google dans un domaine, un hôte, un chemin ou une URL
  • Compare les domaines d’un même secteur afin de détecter les bonnes pratiques
  • Identifie rapidement des possibilités d’optimisation (mots-clés en deuxième page de Google)
  • Affiche les effets d’une sanction manuelle
  • Permet de suivre l’évolution d’un domaine au cours d’un projet de référencement

Comment utiliser la fonctionnalité Répartition ranking

Les tableaux et les données de répartition des classements sont disponibles à tout moment, pour tout domaine, hôte ou répertoire, dans la Toolbox. Suivez le tutoriel et les exemples ci-dessous pour savoir comment les mettre à profit.

Pour analyser la répartition des classements d’un domaine, il vous suffit d’entrer le domaine dans la barre de recherche 1 puis de cliquer sur l’entrée « Répartition ranking » située dans le menu de gauche de l’écran (ou dans le menu burger sur les dispositifs mobiles) 2.

La Toolbox SISTRIX vous indiquera, comme paramètre par défaut, la valeur en pourcentage. Vous pouvez modifier cette configuration en utilisant les options situées dans le coin supérieur droit de l’écran :

  • Absolu / Pourcent : choisissez le mode de visualisation qui vous intéresse, pourcentage ou valeur absolue
  • Export : exportez le tableau sous forme de fichier CSV. Pour ce faire, vous devrez utiliser des crédits.
  • Shortlink (logo partage) : partagez le tableau sur les médias sociaux

Les valeurs en pourcentage vous donneront un aperçu simple et rapide de la répartition des classements de votre site Web dans les résultats de recherche de Google. Notez cependant que les valeurs absolues sont plus adaptées pour vérifier le nombre exact de positions perdues ou gagnées d’une semaine sur l’autre.

Le diagramme à colonnes situé juste sous le menu des options vous indique le nombre de mots-clés du domaine analysé qui se positionnent sur les dix premières pages de résultats de Google. La page 1 représente les positions 1 à 10, la page 2 les positions 11 à 20 et ainsi de suite jusqu’à la page 10, qui indique les positions organiques 91 à 100.

Dans le cas ci-dessus, nous voyons sur la première colonne de gauche que 18,23 % des mots-clés de zara.com ont un ranking compris entre 1 et 10. Ce type de répartition (décroissante de gauche à droite) devrait être l’objectif de tout référencement, la majorité des clics se produisant sur la première page de résultats de recherche (position 1 à 10).

Cette fonction est également disponible au niveau du sous-domaine, du chemin ou de l’URL : en mettent en œuvre une telle analyse, vous repérez rapidement les formats de contenu bien reçus par les utilisateurs de Google et êtes à même de générer de meilleurs signaux de positionnement.

Notez que si un domaine affiche plusieurs rankings pour un mot-clé (par exemple, en position 1 et 3), nous les incluons tous dans l’évaluation.

Passez la souris sur les colonnes pour voir le pourcentage (ou le nombre) de mots-clés pour chaque page. Vous pouvez également cliquer sur la colonne afin d’être redirigé vers le tableau des mots-clés ; celui-ci vous indiquera plus en détail les mots-clés qui se positionnent sur la page de la SERP que vous avez sélectionnée.

Le graphique contient d’autres caractéristiques susceptibles de se révéler fort utiles pour votre analyse. Dans le coin supérieur droit, par exemple, vous pourrez obtenir plus d’informations sur les données en cliquant sur le point d’interrogation, ou ajouter le graphique à un tableau de bord ou à un rapport (icône roue) 3. Utilisez le curseur situé sous le graphique pour parcourir les résultats des semaines passées 4. Enfin, vous pourrez visualiser l’évolution de la répartition en cliquant sur le bouton de lecture (icône lecture), qui déroulera l’historique depuis le point où se trouve le curseur 5.

Le fait de remonter dans le temps vous permet d’analyser l’évolution d’un site Web ou d’une partie de celui-ci au fil des ans. Par exemple, si vous constatez que le contenu d’un de vos concurrents obtient un meilleur ranking chaque semaine, vous pourriez l’examiner de plus près et le prendre comme exemple de bonne pratique pour votre propre site.

Juste après le diagramme à colonnes se situe le graphique montrant l’évolution du positionnement : basé sur les données de l’année précédente, ce dernier affiche le nombre de rankings pour chacune des pages indiquées.

Vous pouvez activer et désactiver chaque tracé en cochant la case de couleur située sur la gauche de chacune des lignes du tableau.

En passant la souris sur le graphique, la Toolbox vous indiquera les valeurs en pourcentage (ou absolues) du domaine pour cette semaine spécifique.

En cliquant sur l’icône roue, vous trouverez diverses options à appliquer au graphique. L’entrée « Afficher plus de pins » vous donne les dates des mises à jour importantes effectuées par Google l’année précédente (le cas échéant), afin de vérifier en un clin d’œil si celles-ci ont affecté vos rankings. Cliquez sur « Cacher tous les pins » pour les retirer ou sur « Modifier les pins » pour sélectionner ceux que vous souhaitez conserver sur le graphique. Vous pourrez également ajouter votre propre pin (« Ajouter pin ») afin de marquer une mesure de référencement spécifique, ou télécharger le graphique sous forme de fichier PDF, PNG ou CSV pour l’analyser ultérieurement.

Exemples de cas d’utilisation

En vous habituant à interpréter les différentes formes et évolutions de la répartition, vous serez rapidement en mesure d’évaluer les différentes facettes d’un domaine. Voici plusieurs cas d’utilisation.

Évaluer la confiance de Google dans un domaine, un hôte, un chemin ou une URL

Grâce aux graphiques de répartition des classements, vous pourrez mesurer le succès de votre contenu sur Google et repérer les problèmes de référencement dès leur origine.

Ce graphique montre l’évolution de la répartition des classements des première (ligne rouge) et deuxième (ligne bleue) pages de résultats de recherche du domaine pinterest.com. Jusqu’en novembre 2019, le domaine rankait sur des mots-clés majoritairement positionnés en deuxième page de la SERP (plutôt qu’en première page). Mais entre novembre 2019 et janvier 2020 (bande jaune sur le graphique), la ligne bleue a baissé et la rouge a grimpé : cela signifie que de nombreux domaines sont passés de la deuxième à la première page (positions 1 à 10) de la SERP de Google

Montre les effets d’une sanction manuelle

Grâce à ce tableau, vous repérerez rapidement les changements et pourrez les signaler à vos partenaires.

La section Répartition ranking est également très utile pour repérer les pénalités de Google, même si elles ont eu lieu dans le passé. Cet exemple montre l’évolution du ranking d’un domaine ayant reçu une pénalité manuelle de Google. On voit que le pourcentage de mots-clés positionnés sur la première, deuxième, troisième et même quatrième page s’est soudainement effondré d’une semaine à l’autre.

L’identification rapide de ces problèmes vous donne un grand avantage et vous permet de prendre des mesures immédiates en vue de résoudre la situation et d’éviter au site Web de subir des dommages à long terme.

Détecter les problèmes de crawl ou de concurrence

Il est très important de recouper les résultats en pourcentage et ceux en valeur absolue apparaissant dans les graphiques de répartition. Les problèmes liés à la qualité ou à la concurrence pourraient lentement faire baisser le ranking de vos mots-clés, et cela pourrait ne pas se voir dans la répartition en pourcentage.

Imaginons que votre site connaisse des problèmes techniques : l’accès à la page se trouve très ralenti, ou des problèmes sur la page empêchent le contenu d’être lu et compris par Google. Au fur et à mesure de son crawl, Google commencera à le rétrograder.

Le graphique ci-dessus laisse apparaître une répartition en pourcentage relativement uniforme sur les 3 premières pages de résultats des mots-clés (avec des hausses et des baisses limitées). Alors que les valeurs absolues, indiquées ci-dessous, montrent une véritable chute.

Dans ce cas, le domaine a perdu 40 000 mots clés (plus de 30 % du total) sur les positions 1 à 30.

Des questions de qualité pourraient être ici en jeu, il serait donc judicieux de vérifier les problèmes de vitesse de chargement des pages et de bonne compréhension du contenu par les robots de Google. Vérifiez également si de nouveaux concurrents ne seraient pas en train d’améliorer leur positionnement sur le même ensemble de mots-clés et tirez profit des meilleures URL.

Trouver les opportunités d’optimisation situées en page 2

La page 1 de la SERP (positions 1 à 10) concentre presque toutes les positions génératrices de trafic, mais d’importantes opportunités se trouvent en 2ème page (positions 11 à 20) des résultats, où un contenu amélioré pourrait vous propulser en première page. Il suffit de cliquer sur la deuxième colonne pour accéder directement à une liste détaillée de mots-clés.

Comparer les domaines d’un même secteur pour identifier les bonnes pratiques et mettre la main sur des opportunités

Connaître et évaluer ses concurrents dans un secteur donné est capital. L’évaluation des chemins de domaines fructueux, par exemple, vous montre en un coup d’œil les contenus qui font mouche. Dans cet exemple, nous allons examiner la répartition en pourcentage de https://www.gardeningknowhow.com/houseplants/

Environ 30 % des mots-clés se positionnent en page 1. Cependant, lorsque nous regardons https://www.thompson-morgan.com/flowers-plants-shrubs/, nous obtenons une vue totalement différente.

D’un côté, le chemin du domaine www.thompson-morgan.com est exemplaire. De l’autre, on voit que celui de www.gardeningknowhow.com peut largement être amélioré. Près de 10 % des mots-clés se positionnent en page 2.

Ce type d’information pourrait se révéler très utile pour évaluer les clients potentiels d’une agence de référencement ou lancer de nouveaux projets.

Permet de suivre l’évolution d’un domaine au cours d’un projet de référencement

Le succès d’un bon référencement est facile à prouver lorsqu’il est présenté sous une forme simple. L’évolution graphique animée d’un domaine au cours d’un projet de référencement est un élément de présentation particulièrement apprécié par certains clients.

L’exemple ci-dessous montre la croissance des résultats absolus par page sur une période de 4 mois.

Conseil : Utilisez un outil de capture, tel que LICEcap, pour enregistrer la l’évolution du graphique dans un GIF partageable.

La vérité ne se trouve pas toujours en surface

Lorsque l’on se penche sur la répartition des classements au niveau du domaine, il est important de ne pas oublier que de nombreux types de contenu, tels que les nouvelles, les événements, les forums, les boutiques et les modes d’emploi, sont susceptibles d’afficher des graphiques de répartition différents. Il est donc important de prendre en compte les différents domaines d’un grand site Web (l’analyse au niveau du répertoire en constitue un bon exemple) lorsque l’on veut en faire l’évaluation complète.